Near The Parenthesis

Music For The Forest Concourse

(n5MD / Import)

 date de sortie

30/03/2010

 genre

Electronique

 style

Electronica / Post-Rock

 appréciation

 écouter

12 RealAudio complets

 tags

Electronica / n5MD / Near the Parenthesis / Post-Rock

 liens

n5MD
Near the Parenthesis

 autres disques récents
Luminance Ratio
Honey Ant Dreaming
(Alt.Vinyl)
Extreme Precautions
I
(In Paradisum)
Lawrence English + Stephen Vitiello
Fable
(Dragon’s Eye Recordings)
Eluvium
False Readings On
(Temporary Residence Ltd)

Après l’approche plus calme et plutôt éloignée du post-rock électronisé de L’Eixample, Near The Parenthesis revient un peu à ce genre musical avec Music For The Forest Concourse, quatrième album de Tim Arndt. Pour autant, afin de ne pas tomber dans le risque d’une banalisation de sa musique (surtout sur un label comme n5MD dont les sorties opèrent majoritairement dans ce style), l’États-unien fait le choix de passer, comme base de ses morceaux, de la guitare au clavier.

Ainsi, c’est cet instrument qui se trouve en première ligne, prompt à intervenir aux côtés des rythmiques programmées développant leur propos de manière déliée (Lambent Traces Of The Day). Pour accentuer ce sentiment, la tessiture des notes de clavier leur confère une rondeur ourlée, comme si elles étaient à peine effleurées afin d’être délicatement posées (Settle In, Not Here, Not Tonight). Même diapason quand des rythmiques plus riches sont rejointes par une double piste mélodique (Pollarding Trees, Diffused, Designing This Building). De même, les compositions de Tim Arndt se font naturellement plus mélancoliques lorsque les pulsations se font extrêmement discrètes (le début d’Inertia (Stay Right Here)).

À côté de ces morceaux au clavier, il reste encore des exemples dans lesquels lignes de guitare et rythmiques gracieuses sont convoquées pour un dialogue savoureux (Good Evening) ou, bien que teintés de distorsion, hautement émouvants (Good Night). Mais ceux-ci ont été placés par le Californien en début et fin de disque, comme pour mieux servir à l’auditeur de porte d’entrée et de sortie autour de ce changement de medium dont le reste du disque témoigne avec beaucoup de qualité.

François Bousquet
le 28/06/2010

À lire également

Arc Lab
The Goodbye Radio
(n5MD)
Dryft
The Blur Vent
(n5MD)
Aerosol
Leave
(n5MD)
Bitcrush
Epilogue in Waves
(n5MD)