Lali Puna

Our Inventions

(Morr Music / La Baleine)

 date de sortie

09/04/2010

 genre

Electronique

 style

Pop

 appréciation

 écouter

Remember (RealAudio complet)

 tags

Lali Puna / Morr Music / Pop

 liens

Lali Puna
Morr Music

 autres disques récents
Gratuit

(Ego Twister)
Resina
s/t
(130701)
Altars Altars
Small Hours
(Home Normal)
Monty Adkins
Unfurling Streams
(Crónica Electronica)

Cinq ans après une double compilation de raretés et remixes dont on avait souligné la qualité de la seconde moitié (les remixes) et six ans après leur dernier album studio, que pouvons-nous attendre de Lali Puna, groupe emblématique de Morr Music quand le label était encore majoritairement électronique ? Justement : espérer que le quatuor germanique ait mis à profit tout ce temps pour définir sa ligne musicale et élaborer avec soin ses compositions. À cet égard, on avait pu noter que Faking The Books déployait des guitares saturées et une dimension indie-pop résultant des multiples tournées (notamment sur les scènes de festival) desquelles le groupe sortait en 2004. Plutôt absent des scènes live depuis, Our Inventions s’avance donc davantage comme un disque de studio et comme un retour aux sources sur le plan musical avec la résurgence d’une pop électronisée timide qui avait fait la réussite du premier album des Allemands.

En accord avec ce parti pris, la voix de Valérie Trebeljahr revient à ce caractère quasi-murmurant qu’elle avait abandonné la dernière fois tandis que la construction de chaque morceau permet aux rythmiques de se dévoiler progressivement et aux synthés et guitares de prendre leur place sans jouer les gros bras, le tout dans une sobriété impeccable et une durée parfaitement calibrée. Sans oublier de fournir le quota réglementaire de refrains gentiment accrocheurs (Move On) ou d’instrumentaux un rien aventureux dans leur orchestration (Future Tense), le groupe fait montre d’une maturité certaine qui se manifeste également dans des textes abandonnant les relations amoureuses et autres tracas du quotidien pour se pencher sur le monde comme il tourne (le tout-technologique, la crise financière, le culte du progrès). La tentation était alors grande de verser, musique aux parements nostalgiques aidant, dans un passéisme culpabilisateur. Mais, en vérité, Lali Puna préfère opter pour une distanciation détachée que vient à peine troubler un filtre sur la voix de Trebeljahr ou la participation sur le dernier morceau de l’album de Yukihiro Takahashi du Yellow Magic Orchestra.

Parvenu (enfin !) à ce point d’équilibre entre mélancolie non surjouée et délicatesse un peu affectée (la seconde, inhérente au style musical choisi, n’est pas forcément ici négative), Lali Puna signe probablement son meilleur album.

François Bousquet
le 09/07/2010

À lire également

Guther
I Know You Know
(Morr Music)
Manual
Until Tomorrow
(Morr Music)
10/08/2001
Route du Rock 2001 : (...)
(Fort de St Père)
Herrmann & Kleine
Our Noise
(Morr Music)