Mathias Delplanque

Parcelles 1-10

(Bruit Clair / Metamkine)

 date de sortie

00/01/2010

 genre

Electronique

 style

Ambient / Electronica / Folk

 appréciation

 écouter

2 extraits (player Flash)

 tags

Ambient / Bruit Clair / Electronica / Folk / Lena / Mathias Delplanque

 liens

Lena
Bruit Clair

 autres disques récents
Gratuit

(Ego Twister)
Resina
s/t
(130701)
Altars Altars
Small Hours
(Home Normal)
Monty Adkins
Unfurling Streams
(Crónica Electronica)

Après le Circonstances / Variations 1-4 de Lena, voici l’album du même homme, mais sous son véritable nom, Mathias Delplanque. Étrangement ces parcelles reposent sur la même approche que les variations dub de Lena. Cet album est le premier d’une trilogie, proposant un retour sur d’anciens travaux du Français puisque l’artiste décrit cette trilogie comme une parenthèse qui se placerait entre les deux derniers titres de son album Le Pavillon Témoin, publié en 2007 par Low Impedance Recordings.

Ayant encore le dub de Lena en tête, on est d’abord surpris par la guitare de Parcelle 1, électroacoustique au traitement un peu rugueux, avec au second plan une multitude de petits bruitages, coups métalliques, petits objets et cordes triturés, tintements, le genre de chose que l’on pourrait entendre lors d’un concert de musique improvisée. Petit à petit, et toujours selon le même principe, Mathias Delplanque augmente le niveau d’abstraction, le traitement de la guitare est déjà nettement plus important sur Parcelle 2, plus proche de nappes de drones qui vont et viennent sans cesse, dans une certaine douceur tout en se révélant menaçantes, cinématographiques.
Il est amusant de voir comme le son évolue au fil des 50 minutes que dure l’album tout en restant sur ce même type de construction. Nappes granuleuses, grinçantes et sifflements hantés sur Parcelle 3, glissantes sur Parcelle 4, plus timides et mêlées à des field recordings sur un Parcelle 5 qui se fait fragile. La deuxième moitié de l’album débute par un changement de sonorité puisque le mélodica de Mathias Delplanque sonne comme accordéon ou un orgue sur Parcelle 6 ou bien encore le mélancolique Parcelle 8, augmentant encore le virage vers des atmosphères ambient avec une construction plus coulée. On s’amusera à retrouver ici quelques éléments du dub de Lena, peut-être dans le tempo, dans la manière dont les éléments sont amenés, suivant un pseudo hasard.
Tout cela nous mène logiquement vers Parcelle 10 sur lequel le temps semble s’être arrêté : nappes flottantes, percussions aquatiques et cordes frottées se croisent dans un mouvement perpétuel pendant près de 12mn qui pourraient durer des heures.

Un dub personnel et efficace avec Lena, une ambient magique en tant que Mathias Delplanque, le français est tout autant à l’aise dans les deux genres, avec à chaque fois un sens du détail, un minimalisme et une finesse qui rendent son travail particulièrement attachant.

Fabrice ALLARD
le 14/07/2010

À lire également

23/11/2002
Pole - Lena - Andrew (...)
(Batofar)
V/A
Climax Serie
(Oceanik Creations)
Lena
Circonstances / Variations 1-4
(Bruit Clair)
Lena
Lane
(Quatermass)