Mirt

Handmade Man

(Cat|Sun / Import)

 date de sortie

00/03/2010

 genre

Electronique

 style

Ambient / Minimal / Post-Rock

 appréciation

 écouter

8 extraits (MP3)

 tags

Ambient / Cat|Sun / Minimal / Mirt / Post-Rock

 liens

Mirt
Cat|Sun

 autres disques récents
Resina
s/t
(130701)
Altars Altars
Small Hours
(Home Normal)
Monty Adkins
Unfurling Streams
(Crónica Electronica)
Dakota Suite | Vampillia
The Sea Is Never Full
(Karaoke Kalk)

Mirt est le projet de Tomasz Mirt, artiste polonais qui sort ici son cinquième album solo depuis 2001. Il est également actif au sein de Brasil And The Gallowbrothers Band et se produit régulièrement sur scène lors de concerts d’improvisation avec des voisins de label et amis (Wolfram, Hati, Black Forest / Black Sea). Mirt est un habitué du label Cat Sun que l’on croise pour la première fois et qui est en fait une division de Monotype Records qui est quant à lui être dédié aux musiques improvisées, en allant de l’électronique au free jazz.

À l’écoute de cet album, nous avons l’impression que Cat Sun est le versant plus mélodique et facile d’accès de Monotype. On découvre Mirt avec Homunculus 1 qui ouvre l’album sur des field recordings de chants d’oiseaux, une nappe de guitare, quelques samples d’une voix grave, une tonalité électronique minimale, des coups sourds imitant le battement d’un cœur. Doux, feutré, ambient contemplative qui sert de tapis au jeu d’une délicate guitare improvisée. L’artiste présente ce disque comme un concept album autour du thème de l’homoncule (un être humain miniature créé par l’Homme), imaginant comment celui-ci percevrait notre monde. On comprend alors l’importance des field recordings sur Homunculus 2 à mi-chemin entre technologie (passage d’hélicoptère) et retour à la nature (oiseaux, grenouilles) tandis que le triptyque se conclue sur un blues improvisé ponctué d’une multitude de petits bruitages.

À en croire la tonalité du morceau titre Handmade Man, le regard de ce personnage sur notre monde n’est guère optimiste. Magnifique chanson au tempo ralenti, coups sourd en guide de rythmique, guitare mélancolique et voix à faire chavirer les cœurs qui nous rappelle le phrasé d’un Leonard Cohen. Les mélodies de Mirt semblent détachées, errantes, comme flottantes, conférant à l’album une tonalité ambient, propice à la rêverie pendant une nuit étoilée, au chant des cigales de Burnt Words Of Moai. Les guitares langoureuses et omniprésentes sont accompagnées d’une électronique utilisée avec finesse et parcimonie pour des mariages toujours réussis (Glass Mother), dans un apaisement général, une lenteur contemplative, voire de simples notes de piano éparses sur des extraits de film (Right Hand Without Fingers), tout invite à se laisser glisser dans l’univers du Polonais.

Découverte et véritable enchantement que cet album qui donne tout simplement envie de se plonger dans la discographie de cet artiste.

Fabrice ALLARD
le 22/08/2010

À lire également

Mekanik Kommando
Shadow of a Rose
(Cat|Sun)
Brasil And The Gallowbrothers Band
In The Rain, In The Noise
(Cat|Sun)
Alberto Boccardi
Fingers
(Cat|Sun)