Serph

Vent

(Noble / Import)

 date de sortie

09/07/2010

 genre

Electronique

 style

Future Jazz

 appréciation

 écouter

2 MP3 complets

 tags

Future Jazz / Noble / Reliq / Serph

 liens

Noble
Serph

 autres disques récents
Lawrence English + Stephen Vitiello
Fable
(Dragon’s Eye Recordings)
Eluvium
False Readings On
(Temporary Residence Ltd)
Teruyuki Nobuchika
Still Air
(Oktaf)
Zane Trow
The Transient Implosion
(Room40)

Fort peu d’indications au moment de débuter l’écoute de Vent, second album de Serph mais le premier sur Noble. En effet, ce musicien japonais (dont on ne connaît pas le véritable nom) nous était jusqu’à présent inconnu et on sait seulement de lui qu’il a la vingtaine et qu’il a participé à une compilation aux côtés de Flica, Fourcolor ou Epic45. Mais, à peine le disque placé dans le lecteur, on est séduit par ce mélange entre jazz et électronique, suffisamment peu fréquent sur un label plutôt habitué à de l’electronica chantée par une jeune femme.

Serph sait en effet s’y prendre pour mettre en place mélodies entraînantes et instrumentations plutôt rares : cymbale rythmée (Pen On Stapler), jeu sur les pizzicati (Feather), piano électrique (Sleepwalker). Le tout se trouve de surcroît embarqué dans une ambiance enlevée et espiègle qui se situe donc en permanence à mi-chemin entre dimension synthétique et approche organique et quand l’une semble prendre le pas sur l’autre, un élément est toujours là pour rétablir l’équilibre. Ainsi, lorsque Mint semble attirer vers un tout-électronique, la section rythmique intervient pour contrebalancer cette impression ; idem avec l’apport du piano et des voix samplées d’Azul. Et inversement, quand la mélodie d’Iceyedit évolue dans un style très enfantin, des pulsations électroniques viennent complexifier un peu la chose.

Une telle maturité dans l’écriture surprend donc, au regard des âge et profil de Serph, dont on nous dit qu’il ne joue du piano que depuis trois ans. On pardonnera alors quelques égarements décoratifs, comme cette flûte dans le lounge Snow, pour se convaincre qu’on tient là une belle découverte.

François Bousquet
le 05/09/2010

À lire également

Reliq
Metatropics
(Noble)
Kazumasa Hashimoto
Euphoriam
(Noble)
Midori Hirano
LushRush
(Noble)