Rdeča Raketa

Old Girl, Old Boy

(Mosz / La Baleine)

 date de sortie

15/04/2010

 genre

Electronique

 style

Expérimental / Improvisation / Electroacoustique / Live

 appréciation

 écouter

Old Girl, Old Boy (extrait)

 tags

Electroacoustique / Expérimental / Improvisation / Live / Metalycée / Mosz / Rdeča Raketa

 liens

Metalycée
Mosz
Rdeča Raketa

 autres disques récents
Luminance Ratio
Honey Ant Dreaming
(Alt.Vinyl)
Extreme Precautions
I
(In Paradisum)
Lawrence English + Stephen Vitiello
Fable
(Dragon’s Eye Recordings)
Eluvium
False Readings On
(Temporary Residence Ltd)

Rdeča Raketa est un duo composé de Maja Osojnik et Matija Schellander, deux artistes de formation, avec chacun sa spécialité : enregistrement et chant (spécialisé dans le jazz) pour la première, contrebasse et musique électroacoustique pour le second. Ces noms de vous disent peut-être pas grand chose, mais leur champ d’expérimentations se situe plutôt au niveau des musiques électroacoustiques. Maja Osojnik participe à un nombre incroyable d’ensembles contemporains, tandis que Matija Schellander est officiellement membre de Métalycée depuis 2007. On comprend alors mieux comment ce duo inconnu se retrouve chez Mosz avec cet album live.

Il s’agit en effet d’un concert enregistré en octobre 2009 au Postgarage de Graz, en Autriche. Le disque est composé d’une seul piste de près de 38 minutes d’une musique qui semble faire principalement appel à des techniques d’improvisation, tout en partant peut-être d’une structure générale définie au préalable.
Difficile de retrouver ici la spécialité de chacun des musiciens tellement les machines semblent avoir envahi leur univers. Pendant plus de 30 minutes, c’est un flot ininterrompu de bruitages étranges qui nous est proposé, sonorités qui semblent avoir été assemblées en toute logique. Pas de cassures brutales ici comme on peut en trouver en musique contemporaine, mais plutôt un amoncellement et enchainement de ronronnements, frétillements, claquements rythmiques, textures grésillantes, message en morse, crissements et couinements via manipulation d’une platine vinyle, samples vocaux extraits d’un film, ou encore cloches lointaines. Le duo alterne habilement entre véritables abstractions et accroches éparses, faisant penser à un respirateur artificiel par endroit, immisçant un peu de vie avec des voix, puis délivrant une magnifique mélodie d’orgues, coincée entre un drone et des percussions industrielles.
Le registre sonore de Rdeča Raketa est extrêmement riche, entre improvisation électronique bruitiste avec micros-contacts et manipulation d’objet, improvisation acoustique lorsque l’on devine des bruits de bouche sur l’embout d’un cuivre, drone, musique classique contemporaine, influences industrielles, collages sonores, pour finir par un chant de vieux modems.

Comme souvent pour ce type de production, on pourra regretter de n’avoir ici que le son d’un concert certainement très visuel. Mais force est de constater que Old Girl, Old Boy se sort très bien du passage sur disque, pour le plus grand plaisir des amateurs d’improvisations électroacoustiques. Petite précision et originalité, cet album n’est disponible qu’au format cassette, avec liens pour téléchargement d’une version numérique !

Bonus de dernière minute, un extrait de près de 10mn du fameux concert !

Fabrice ALLARD
le 14/09/2010

À lire également

Angélica Castelló
Bestiario
(Mosz)
Kapital Band 1
2CD
(Mosz)
Lokai
7 Million
(Mosz)
Peter Rehberg
Fremdkoerper
(Mosz)