Radiomentale & Pierre la Police

Traumavision

(PPT/Stembogen / Metamkine)

 date de sortie

00/04/2010

 genre

Electronique

 style

Ambient / Musique de film

 appréciation

 tags

Ambient / Musique de film / PPT/Stembogen / Radiomentale

 liens

Radiomentale
PPT/Stembogen

 autres disques récents
Automatisme
Momentform Accumulations
(Constellation)
Gratuit

(Ego Twister)
Resina
s/t
(130701)
Altars Altars
Small Hours
(Home Normal)

Cette nouvelle production du label PPT/Stembogen est l’occasion de retrouver le duo Radiomentale composé de Jean-Yves Leloup et Eric Pajot. Le duo collabore ici avec le dessinateur Pierre la Police, les trois hommes partageant un goût commun pour un cinéma mal aimé, qu’il s’agisse de série B ou Z, films de genre souvent méconnus. Traumavision fait suite à l’exposition et la BD de Pierre la Police, publiée aux Éditions Cornélius et dont nous avons ici un aperçu à travers la pochette et le livret.

La disque est en fait la bande son de l’exposition, datée de 2004. À l’origine, une sélection de dialogues de films par Pierre la Police, formant une magnifique banque sonore, une collection de dialogues kitschs, pseudo scientifiques, apportant au disque une certaine légèreté, un humour décalé, tout en révélant un véritable amour pour ce cinéma bis. Ce matériel sonore a ensuite été mis entre les mains de Radiomentale qui s’est amusé à produire cet incroyable et dense collage de près d’une heure. Les dialogues de films variés s’enchaînent, des acteurs qui ne se sont jamais connus se répondent, formant ainsi la bande son d’un nouveau film sonore. La tâche est ici certainement facilité par le fait que ces productions partagent de nombreux points communs, avec une majorité de films de genre mettant en scène monstres, zombies, extra-terrestres, forces inconnues, ou encore savants fous, des thèmes proches qui aident à la cohérence de l’ensemble.

Bien sûr, Traumavision n’est pas un simple enchaînement de dialogues. Ceux-ci se mêlent aux musiques et bruitages des films dont ils sont extraits, mais on devine parfois quelques musiques plus récentes sur Vous Serez Le Premier Homme À Être Projeté Dans Le Futur..., des influences hip-hop sur Nous Allons Enfin Connaître La Vérité, un morceau qui donne l’impression d’être un interlude musical, plus léger et moins narratifs, ou encore l’électronique ambient de Comprendre Le Vrai Mystère De La Mort, Cette Nuit ? parfaitement adaptée à une musique de film. Les deux hommes se sont servis ici de musique d’Howie B., Biosphere ou Cosmo Vitelli pour agrémenter leurs dialogues absurdes.
Il résulte de cet assemblage sonore un certain humour. À l’écoute de Traumavision, on se retrouve régulièrement à esquisser un sourire, que ce soit de part le ridicule de certains propos, en particulier les nombreux passages d’explications scientifiques, mais aussi de part des connexions qui se font entre deux films comme cette référence à des poulets puis à une greffe de peau de la cuisse sur Je Suis Le Premier Être Humain À Toucher Vos Cheveux ?.

Traumavision est un disque qui s’écoute comme on regarde un film. Chaque propos amène des images, les musiques nous ramènent dans les années 70, les sonorités ambiantes évoquent des lieux, dans la jungle, au Japon, ou encore nous mettent face à un robot. Vivement conseillé aux cinéphiles et autres amateurs de productions radiophoniques.

Fabrice ALLARD
le 17/09/2010

À lire également

GOL
3-CD-BOX
(PPT/Stembogen)
Portradium
Posters EP
(PPT/Stembogen)
Portradium
Transatlantyk
(PPT/Stembogen)
Vincent Epplay
Le disque contre l’insomnie
(PPT/Stembogen)