Thisquietarmy & Scott Cortez

Meridians

(Three:Four Records / Import)

 date de sortie

15/06/2010

 genre

Electronique

 style

Ambient / Drone

 appréciation

 tags

Three:Four Records / Ambient / Drone / thisquietarmy

 liens

thisquietarmy
Three:Four Records

 autres disques récents
Lawrence English + Stephen Vitiello
Fable
(Dragon’s Eye Recordings)
Eluvium
False Readings On
(Temporary Residence Ltd)
Teruyuki Nobuchika
Still Air
(Oktaf)
Zane Trow
The Transient Implosion
(Room40)

Après les splits parus l’an dernier et quelques compilations, le label suisse Three:Four nous propose une rencontre entre le canadien thisquietarmy dont nous n’avons pas fini de parler, et l’américain Scott Cortez qui n’a pas encore eu l’honneur de ces pages. Ce dernier est considéré comme l’un des pionniers d’une scène ambient post-shoegaze, en particulier avec son groupe lovesliescrushing dont Eric Quach est fan. Une rencontre qui est une première mais qui se fait donc en toute logique.

Scott Cortez vit à Chicago, thisquietarmy est quant à lui basé à Montréal, et c’est à distance que cet EP a été enregistré. Le procédé est plutôt original puisque c’est le même jour à la même heure qu’ils ont procédé à un premier enregistrement avec les mêmes contraintes techniques, produisant ainsi chacun de leur côté une base qui serait ensuite enrichi par l’autre musicien.
On commence par 41° 52’ 50" N, 87° 42’ 39" W (les coordonnées géographiques de Chicago), avec un troublant mélange de drones et nappes, les premiers grondant sans cesse comme un avion traversant le ciel, les autres tout en douceur, apaisées et aux tonalités étonnamment électroniques. Une première pièce véritablement envoûtante, sombre, donnant l’impression d’être hantée, jouant subtilement entre l’abstraction d’une ambient linéaire et révélant par endroit des accroches mélodique extrêmement mélancoliques. Une pièce d’une beauté incroyable.

Le ton est très différent sur 45° 30’ 4" N, 73° 33’ 29" W (vous l’aurez deviné, les coordonnées géographiques de Montréal), et peut-être aussi un peu plus classique. Le son est nettement plus clair, les deux hommes donnant alors l’impression de jouer le même genre de nappe de guitare, quelques grésillement électroniques à la teinte métallisée venant régulièrement perturber la relative sérénité ambiante. Et puis après une petite accalmie, les nuages arrivent, le ton général s’assombrit, les drones se font menaçants, envahissant la fin de cette face B d’une puissante tension.
Nous avions pour cette chronique une version CD de ce disque qui est un vinyle 12", donc nous n’avons pas testé l’écoute en 33 tours comme suggéré par le label, mais que l’on imagine particulièrement adaptée à cette face B.

Un disque magnifique qui ravira les amateurs de drone et/ou d’ambient, et qui donnera peut-être envie de (re)découvrir le travail de Scott Cortez.

Fabrice ALLARD
le 24/09/2010

À lire également

15/11/2013
Thisquietarmy / Phil (...)
(An Vert)
The Fun Years / .Cut featuring Gibet
Three:Four Split Series - Volume 2
(Three:Four Records)
thisquietarmy
Aftermath
(Basses Frequences)
Bio + Larkian + Les Poissons Autistes
S/t
(Three:Four Records)