thisquietarmy

Aftermath

(Basses Frequences)

 date de sortie

00/04/2010

 genre

Electronique

 style

Ambient / Drone

 appréciation

 tags

Ambient / Basses Frequences / Drone / thisquietarmy

 liens

thisquietarmy
Basses Frequences

 autres disques récents
Luminance Ratio
Honey Ant Dreaming
(Alt.Vinyl)
Extreme Precautions
I
(In Paradisum)
Lawrence English + Stephen Vitiello
Fable
(Dragon’s Eye Recordings)
Eluvium
False Readings On
(Temporary Residence Ltd)

On le disait il y a quelques jours, nous n’avons pas fini de parler de thisquietarmy. C’est à peu près en même temps que sa collaboration avec Scott Cortez publiée chez Three:Four Records que sortait ce long format chez Basses Fréquences, quatrième album du Canadien et le premier sur le label français.

Une actualité riche donc, mais un artiste dont nous parlons qu’occasionnellement, à commencer par la sortie de son album Unconquered sur le label polonais Foreshadow Music en 2008, puis un concert aux Instants Chavirés lors d’une tournée en 2009. Le Canadien se situe en bonne place sur une scène que l’on qualifiera de dark-drone-ambient ou ambient-post-shoegaze suivant les affinités, aux côtés de son compatriote Aidan Baker, que l’on retrouve également chez Basses Frequences. La formule à cela de plaisant qu’elle touche de multiples genres avec une instrumentation rock, un son qui peut s’avérer nerveux mais qui s’apparente plus généralement à une menace latente sur des plages qui s’étalent en longueur, jouant d’effets et de sonorités venues d’ailleurs, laissant place à l’expérimentation sans pour autant mettre de côté les classiques mélodies ou rythmiques.

On retrouve donc un peu de tout ça sur ce nouvel album de thisquietarmy, et on commencera par apprécier les expérimentations, ouvrant l’album sur des textures grésillantes issus d’un ampli défaillant, illustrant à merveille les mondes en décrépitude du plasticien allemand Anselm Kiefer, principale source d’inspiration de cet Aftermath. L’album décolle doucement, martèlement lent, nappes de guitares noyées, quelques notes plus lumineuses qui font leur apparition, quelques tournoiements électroniques pour s’attarder sur un long vol plané, de toute beauté au gré des ronronnements flottants de Heaven And Earth.
Eric Quach trouve avec cet album un bel équilibre entre rock et électronique, utilisant régulièrement de subtiles effets électroniques, souffles tournoyants, produisant même une étonnante mélodie limpide et minimaliste sur The Iron Harvest, tandis que les percussions métalliques de Melted Lead On Ashen Canvas lorgnent vers un rock sombre et industriel, appuyé de classiques strates de guitares saturées.

Aftermath est un peu comme une rêverie ancrée dans le réel (Finding The Fallen), un cauchemar qui finit bien, le Canadien ayant l’art de faire submerger la beauté de ses paysages dérangés.

Fabrice ALLARD
le 01/10/2010

À lire également

Aidan Baker
Blue Figures
(Basses Frequences)
Thisquietarmy & Scott Cortez
Meridians
(Three:Four Records)
30/04/2012
thisquietarmy / Aun
(Espace B)
15/11/2013
Thisquietarmy / Phil (...)
(An Vert)