Mou,Lips ! / Hervé Boghossian / Collectif List

 date du concert

15/02/2003

 salle

Project 101,
Paris

 tags

Emanuela de Angelis / Hervé Boghossian / List / Matthieu Saladin / Mou,Lips ! / Project 101

 liens

Mou,Lips !
Hervé Boghossian
List
Project 101
Emanuela de Angelis

 dans la même rubrique
29/11/2016
Moskus
(Maison de Norvège)
07/11/2016
Melmac
(Pop In)

Encore une soirée du label List, et encore au Project 101, une salle bien sympathique qui était ce soir l’occasion pour le label de présenter leur nouvelle signature répondant au doux nom de Mou,Lips !. Ces deux italiens viennent de sortir leur premier album sur le jeune label parisien.

La soirée débute par deux sets d’improvisation effectués par les musiciens du label. Tout d’abord, on retrouve Hervé Boghossian, manager de List, à la guitare avec Mathieu Saladin et Ivan Solano à la clarinette basse. Installant dans un premier temps une texture suraiguë en rapprochant sa guitare de son ampli, Boghossian se voit ensuite rejoindre par les clarinettes basses. Lâchant des notes éparses çà et là, les deux cuivres se relaient ou jouent de concert, tandis que le larsen de la guitare ne cesse. Vers la fin du set, Boghossian lance un arpège soigné sur lequel ses deux compères continuent leurs improvisations.

Après un quart d’heure de pause, Julien Tardieu s’installe à la batterie, transformant en quartet le trio initial. Moins porté sur le drone, ce second set fut plus débridé, le tempo étant plus enlevé et les montées et descentes chromatiques des cuivres encore plus effrénées. Par moments, la batterie se tempère et des notes de guitare se détachent, puis c’est au tour d’une clarinette de jouer toute seule. Mais, bien vite, les quatre musiciens se retrouvent à jouer en même temps un free-jazz exalté.

Viens ensuite le tour de Mou,Lips !, duo composé de Andrea Gabriele et Emmanuela de Angelis tous deux derrière leur laptop et divers appareils électronique. Sonorités douces ondulantes, mélodies agréables sans céder à la facilité, loin de là, et répétitions sont les principales composantes. Du coup la musique de Mou,Lips ! est extrêmement agréable, caressant dans le sens du poil, mais ajoutant un peu de piment en découpant les boucles mélodiques de façon inattendue, un peu à la manière de Gel : à ses débuts, et en parsemant cette base de cliquetis, bruitages mécaniques, claquements, toujours de façon très discrète, au second plan. On pourrait comparer la musique de Mou,Lips ! à la vie quotidienne qui file inexorablement, régulièrement perturbée par de petits événements insignifiants mais qui en donne pourtant tout son sens.
Si tout ceci est agréable mais pas d’une originalité renversante, on notera tout de même quelques passages intéressants lorsqu’Emmanuela écrit sur une tablette cernée de micros captant le son de son écriture, ou l’arrivée de Ivan Solano en fin de concert pour une improvisation à la clarinette basse sur la musique du duo italien.
Un bon concert, paisible et parfaitement adapté au lieu.

Fabrice ALLARD, François Bousquet
le 18/02/2003

À lire également

06/04/2001
Festival L’Etalage : (...)
(Instants Chavirés)
01/02/2002
Label List : Sol - (...)
(Batofar)
22/05/2008
Scope #2 : On / Hervé
(Instants Chavirés)
08/07/2011
Scope #6 : Andrea Belfi
(Les Voûtes)