Ubeboet

Archival

(Moving Furniture Records / Import)

 date de sortie

00/06/2010

 genre

Electronique

 style

Ambient / Drone / Field Recordings

 appréciation

 écouter

Northern Rain

 tags

Ambient / Drone / Field Recordings / Moving Furniture Records / Ubeboet

 liens

Moving Furniture Records
Ubeboet

 autres disques récents
Resina
s/t
(130701)
Altars Altars
Small Hours
(Home Normal)
Monty Adkins
Unfurling Streams
(Crónica Electronica)
Dakota Suite | Vampillia
The Sea Is Never Full
(Karaoke Kalk)

C’est la première fois que nous parlons de Ubeboet, projet solo de l’Espagnol Miguel Angel Tolosa. Celui-ci est actif depuis environ 7 ans avec d’une part ce projet musical, et d’autre part le label Con-V sur lequel on trouve des artistes aussi variés que Akira Rabelais, Celer, Christine Sehnaoui ou Francisco López pour n’en citer que quelques uns... Après diverses productions en format numérique ou CDR, Archival est le premier disque vinyle de l’Espagnol. Il s’agit de la neuvième référence du label néerlandais Moving Furniture, consacré aux musiques expérimentales, tant électroniques que folk.

Ubeboet produit une musique généralement ambient, en s’appuyant d’une part sur des collages concrets, des field recordings, et d’autre part sur d’importants traitements de sonorités concrètes, distendues, liquéfiées, transformées en drones et autres tapis sonores. La première face de l’album est composée d’une pièce unique, Orange, d’une vingtaine de minutes, s’ouvrant sur un quasi silence avant d’entendre le grincement d’un bol tibétain. Très rapidement, alors que la résonance métallique s’estompe, c’est un épais tapis sonore qui s’installe, ronronnement sourd qui semble provenir de moteurs et machines. Il est là, présent, ambiant, laissant à entendre une multitude de petits bruitages qui surprennent l’auditeur. Frottements, clapotis, grincement du bois, mouvements, insectes, respiration, bruits de pas, sirène, l’ensemble donnant l’impression de naviguer sur une embarcation de fortune.

La deuxième face est composée de deux pièces qui nous apparaîtrons plus classiquement musicales puisque l’on découvre sur Melm un important travail sur des voix, transformées en chœurs ambient ample, quasi religieux. Plus intéressant, s’ensuit un magnifique amoncellement de souffles, nappes et drones, arrivant par vague et nous envahissant d’une incroyable douceur, lorgnant pendant quelques secondes vers un certain kraut-rock avant de s’enfoncer plus encore dans ce tapis cotonneux, joliment marqué de bruissements métalliques scintillants.
Avec ses 6-7mn, Northern Rain fait figure de "simple" conclusion, synthèse aussi, fermant une boucle en reprenant les crépitements d’une pluie dense et les chœurs de Melm. Douceur, beauté extatique, élévation, à l’image de l’album cette dernière pièce est une invitation au détachement, à l’oubli.

Un disque de toute beauté. On essayera de prendre le temps d’écouter d’autres productions de l’Espagnol, à chercher du côté de labels tels que Test Tube ou Zeromoon.

Fabrice ALLARD
le 20/11/2010

À lire également

Accrual
Cheophiori
(Moving Furniture Records)
Find Hope in Darkness
Locked So Tightly In Our Dreams
(Moving Furniture Records)
Rose and Sandy
play Cat’s Cradle
(Moving Furniture Records)
TVO
Dileab Cholbhasach (The Western Lands pt (...)
(Moving Furniture Records)