brave timbers

For Everyday You Lost

(Second Language / Import)

 date de sortie

13/09/2010

 genre

Rock

 style

Néo-Classique / Acoustique

 appréciation

 écouter

2 morceaux complets (via SoundCloud)

 tags

Acoustique / brave timbers / Néo-Classique / Second Language

 liens

brave timbers
Second Language

 autres disques récents
Matt Christensen
Honeymoons
(Miasmah)
Giulio Aldinucci
Goccia
(Home Normal)
Automatisme
Momentform Accumulations
(Constellation)
Gratuit

(Ego Twister)

Violoniste aux côtés de The Declining Winter ou Fieldhead et membre du collectif mancunien Last Harbour, Sarah Kemp signe, sous le nom de brave timbers, son premier album solo. Pour ce disque enregistré toute seule, au violon, guitare et piano, l’Anglaise a choisi Second Language, tout jeune label partagé entre Londres et Copenhague, comme terre d’élection. Fort de ces informations, on ne sera pas surpris d’être face à onze morceaux dans la grande tradition néo-classicisante, avec dialogue entre deux des trois instruments cités : arpèges en finger picking de la guitare acoustique contre notes tenues de piano, égrenés de six-cordes contre notes de piano, voire deux pistes de violon mises en concurrence…

Pour sortir un peu de ce schéma, brave timbers incorpore parfois quelques éléments autres, à l’image de ces babillements d’enfants perçus au début d’Out With The Tide ou des samples parlés de Scotland, 1950. De même, le passage d’atmosphère plutôt enlevée à des passages plus mélancoliques ou plus émouvants (Hold Onto My Words, Shelter Here) permet à l’auditeur de naviguer sans peine dans l’album. Pour autant, le dépouillement de l’ensemble et le caractère improvisé d’une partie des titres amène au sentiment d’une forme de laisser-aller de la part de Sarah Kemp qui semble, par endroits, ne pas trop savoir comment conduire ses instruments ou comment mettre fin à un morceau (les sept minutes du caudal Shelter Here, par exemple).

Limité à 300 exemplaires, For Everyday You Lost proposait aux 200 premiers acheteurs un CD-R 3" bonus sur lequel quatre morceaux de l’album sont remixés par des artistes proches de Sarah Kemp. Gareth S. Brown intervient en premier sans que sa patte ne se fasse véritablement ressentir, à la différence de Fieldhead qui triture la mélodie de More Like The Oak Than The Willow, la troncature et lui adjoint une granulosité certaine. Pour remixer Shelter Here, The Declining Winter remplace la partition de piano par des lignes de guitare avec cette consonance caractéristique apportée à son instrument. Traitement autre pour Epic45 sur I’ll Always Come Back To This Place mais impression sonore à peu près équivalente en définitive, belle conclusion d’un mini-CD qui apparaît comme un très bon complément de l’album original.

François Bousquet
le 05/01/2011

À lire également

brave timbers
hope
(Little Crackd Rabbit)
Robin Saville
Public Flowers
(Second Language)
Colleen
The Weighing Of The Heart
(Second Language)