Én / Quentin Rollet / Zsolt Sörés

Paw Music

(Ronda / Metamkine)

 date de sortie

00/09/2010

 genre

 style

Expérimental / Improvisation / Noise

 appréciation

 écouter

Dísztök (complet)

 tags

én / Expérimental / Improvisation / Noise / Quentin Rollet / Ronda / Zsolt Sörés

 liens

Ronda
Quentin Rollet
Zsolt Sörés

 autres disques récents
Matt Christensen
Honeymoons
(Miasmah)
Giulio Aldinucci
Goccia
(Home Normal)
Automatisme
Momentform Accumulations
(Constellation)
Gratuit

(Ego Twister)

Cette nouvelle production du label Ronda voit collaborer trois artistes que l’on ne fréquente que rarement. Il faut dire que Paw Music est un album à rapprocher du free jazz, un genre musical un peu à la marge sur ces pages, mais qui permet une rencontre en terres hongroises entre électronique et acoustique.

Nous allons commencer par présenter les trois protagonistes à l’origine de cette Paw Music. Én est le pseudo derrière lequel travaille le hongrois Pál Tóth, déjà croisé lors des soirées "Mystères de l’Est", notamment édité par le label portugais Sirr Records. Son travail se situe aux frontières de la musique concrète, électroacoustique et radiophonique, avec des traitements électroniques et manipulations d’objets captées par micro contacts.
On avait également croisé Zsolt Sörés lors des soirées "Mystères de l’Est", mais cet autre hongrois jouait alors au sein de Budapastis, un projet qu’il mène avec les Dragibus. Violoniste de formation, Zsolt Sörés produit maintenant une musique électroacoustique improvisée capable de bifurquer vers la noise en faisant cohabiter violon, synthés analogiques et objets divers.
Jamais évoqué sur ces pages, Quentin Rollet est certainement le plus connu des trois avec une activité débordante au sein de la scène improvisée parisienne. Le saxophoniste est notamment responsable du label Rectangle et il sévissait au sein de Prohibition avant de travailler avec eRikm, Akosh S ou encore Charlie O.

C’est en Hongrie que le trio s’est retrouvé pour des sessions d’improvisation, par la suite travaillées en studio pour construire cet album atypique et vivant. L’auditeur aura même l’impression de participer à l’enregistrement à l’écoute de Paw Lesson qui sert d’introduction. Les trois artistes répétent à leur manière le terme "Paw", et finissent en se disant que le titre de ce morceau s’appellera certainement "The Paw Lesson"...
L’album se concentre principalement sur deux pièces de 16 et 24mn qui partent d’une même base avant de bifurquer chacune de leur côté. Missin’ Miss In Pink est un long flottement d’ambient concrète, faite de piaillements, souffles retenus et jeux avec l’embouchure du saxophone, grouillements et gazouillis électroniques créant une ambiance mystérieuse. On appréciera un certain équilibre entre l’électronique et le saxophone qui finit par s’envoler sur les dernières minutes et se libérer sur Dísztök qui s’enchaine immédiatement.
Old Smuggla’ pourra tenir la comparaison sur sa première moitié, mais optera pour des tonalités bruitistes dans sa deuxième partie, commençant par une pluie grésillante qui ne cessera de s’amplifier, se faisant parfois mécanique, crachotante, pour finir dans un épais magma sonore d’où tente de s’échapper le saxophone du Français.

Paw Music est un disque à réserver aux amateurs d’improvisations électroacoustiques et d’expérimentations bruitistes. Comme souvent avec ce type de production, on trouvera qu’il manque un petit quelque choses et on préfèrerait voir cette musique jouée en live. Ça tombe bien, le trio se produira aux Instants Chavirés le 11 février !

Fabrice ALLARD
le 09/01/2011

À lire également

Melmac
Le Désert Avance
(Ronda)
05/04/2008
Soirée Ronda : eRikM (...)
(Instants Chavirés)
Zsolt Sőrés Ahad
Ahad’s Master’s Garden III (2007 - 2009) : The (...)
(AudioTong, Fourth Dimension Records)