Julien Grossmann : Never Ending

 date

du 04/12/2010 au 23/01/2011

 salle

Faux Mouvement,
Metz

 appréciation
 tags

Faux Mouvement / Julien Grossmann

 liens

Faux Mouvement
Julien Grossmann

 dans la même rubrique
du 23/06/2016 au 11/09/2016
Mika Rottenberg
(Palais de Tokyo)
du 08/06/2016 au 29/08/2016
Un Art Pauvre
(Centre Pompidou)
du 01/06/2016 au 15/08/2016
Melik Ohanian : Under Shadows
(Centre Pompidou)
du 14/05/2016 au 04/09/2016
Christian Hidaka : Desert Stage
(Grand Café)

Lorsque nous étions venus à Metz en juin 2009, nous étions passés par Faux Mouvement, centre d’art associatif situé Place Saint-Louis, pour y voir l’installation de Vincent Lamouroux. Attentif aux jeunes créateurs, notamment lorrains, le lieu accueille Julien Grossmann, Messin d’origine attaché aux moyens de diffusion et à la corrélation qu’il est possible d’introduire avec la production qui en découle.

JPEG - 21.7 ko
Goodbye Mumbai
(courtesy Faux Mouvement)

De fait, dans Kokin (…) Slendro et Goodbye Mumbai, on découvre la création en train de se faire qu’il s’agisse d’une diffusion sonore, avec des disques vinyles qui tournent sous nos yeux dans le premier cas, ou d’un film tourné en direct dans le second. Pour réaliser ses œuvres, Grossmann combine support technique (caméra, pellicule, disque vinyle, pédales d’effets) et objets (maquettes de lieux disposés au centre des vinyles, petits parallélépipèdes plongés dans un bocal et filmés) pour un résultat jouant habilement sur la tautologie.

JPEG - 21.4 ko
If I Had Known
(courtesy Faux Mouvement)

Enfin, If I Had Known met en jeu une pellicule de film qui ne sert plus de support pour une fiction ou une représentation, mais constitue elle-même la fiction puisque la bande est déroulée le long d’un labyrinthe octogonal. Avec cette conclusion de parcours, Julien Grossmann finit de nous convaincre et nous laisse espérer une suite intéressante de carrière.

François Bousquet
le 12/01/2011

À lire également

du 20/06/2014 au 21/09/2014
Smells Like Teen Spirit
(Faux Mouvement)