Keith Fullerton Whitman

Disingenuity B/W Disingenuousness

(Pan / Metamkine)

 date de sortie

00/08/2010

 genre

Electronique

 style

Expérimental / Improvisation / Musique Concrète

 appréciation

 tags

Expérimental / Hrvatski / Improvisation / Keith Fullerton Whitman / Musique Concrète / Pan

 liens

Keith Fullerton Whitman
Pan

 autres disques récents
Automatisme
Momentform Accumulations
(Constellation)
Gratuit

(Ego Twister)
Resina
s/t
(130701)
Altars Altars
Small Hours
(Home Normal)

Mis à part quelques cassettes l’année dernière, cela fait quatre ans que Keith Fullerton Whitman n’avait pas sorti d’album solo. Cette nouvelle production est aussi pour nous l’occasion de parler de Pan, label basé à Berlin et fondé en 2008 par Bill Kouligas, plus connu en tant que Family Battle Snake. Pan est très axé sur des musiques électroniques expérimentales avec déjà des albums de Ilios ou John Wiese.

Comme toutes les productions Pan, Disingenuity B/W Disingenuousness n’est disponible qu’en vinyle. L’album est composé de deux titres, un par face, durant chacun 16-17mn, s’appuyant sur des lives et des enregistrements studio réalisés durant les deux dernières années.
Les deux longues pièces proposent des approches bien différentes. Disingenuity est la face la plus difficile d’accès, très largement basée sur des bruitages divers, crissements, froissements, martèlements, sifflements stridents et field recordings, le tout couvert d’une texture granuleuse. Il s’agit là surtout d’un travail de collage, à rapprocher de la musique concrète, avec parfois entre parenthèse de surprenantes et inattendues arpèges électroniques vintages, une tonalité très 70s alors qu’au second plan des voix semblent provenir d’un hall de gare.

Avec Disingenuousness on passe au tout électronique. Un drone en guise d’ouverture et puis ce qui semble être une longue improvisation aux claviers. Basses rondes, chuintements synthétiques et avalanches de bleeps nasillards et colorés proviennent d’arpèges alambiquées et de boucles ondulantes. Il en résulte une vague impression de répétition, mais celle-ci reste secondaire. La musique de Keith Fullerton Whitman n’est pas millimétrée. Électronique, elle garde un aspect humain, un peu chaotique, virevoltante et lumineuse.

Avec ses deux faces très différentes, Disingenuity B/W Disingenuousness est un disque étonnant, deux pièces très différentes, mais il trouve sa cohérence lorsque des bribes de la face B semblent avoir transpirer sur Disingenuity.

Fabrice ALLARD
le 22/01/2011

À lire également

Keith Fullerton Whitman
Lisbon (EP)
(Kranky)
06/03/2015
Présences Electronique
(Le 104)
09/06/2002
Hrvatski - Greg Davis
(Project 101)
R/S (Rehberg / Schmickler)
USA
(Pan)