Brian McBride

The Effective Disconnect

(Kranky / Differ-ant)

 date de sortie

26/10/2010

 genre

Rock

 style

Ambient / Néo-Classique

 appréciation

 tags

Ambient / Brian McBride / Kranky / Néo-Classique

 liens

Kranky

 autres disques récents
Luminance Ratio
Honey Ant Dreaming
(Alt.Vinyl)
Extreme Precautions
I
(In Paradisum)
Lawrence English + Stephen Vitiello
Fable
(Dragon’s Eye Recordings)
Eluvium
False Readings On
(Temporary Residence Ltd)

Récemment encore, on a eu l’occasion de le souligner : on est toujours un peu sceptique au moment d’entamer l’écoute d’une bande originale. Pourtant, quand elle est l’œuvre de Brian McBride, moitié de The Stars of the Lid et auteur il y a cinq ans tout juste d’un premier album solo particulièrement intéressant, une part de notre appréhension peut être levée. Censée accompagner un documentaire intitulé La Disparition des Abeilles, The Effective Disconnect nous permet de retrouver l’ambient chère au musicien et pour laquelle il a convié un quatuor à ses côtés (piano, violoncelle, violon et alto, trompette et bugle).

Précisément, ces différents instruments sont immédiatement à l’œuvre, chargés qu’ils sont d’encadrer les nappes de guitare et autres interventions de McBride. On se situe alors dans un terrain assez connu : entre néo-classique (ces partitions si caractéristiques de cordes) et ambient (légers traitements en arrière-plan), si connu qu’on pourrait presque reprocher à l’États-unien de se laisser aller à une certaine facilité en n’offrant pas grand-chose de plus que ce qu’on est en légitimement en droit d’attendre d’un auteur de bande originale. Pour autant, on se laisse prendre par la beauté des arrangements et le caractère lumineux des enchevêtrements proposés.

De même, l’enchaînement de titres dans lesquels les cordes tiennent le dessus (Several Tries (In An Unelevated Style), Toil Theme Part 2) et d’autres où ce sont plutôt les cuivres (Girl Nap) permet aux quarante-trois minutes de l’album de se dérouler sans lassitude aucune. Alternance de morceaux prenants (quand les instruments se superposent) et de pistes plus élégiaques (notamment quand le piano apparaît : Supposed Essay On The Piano (B Major Piano Adagietto), Beekeepers Vs Warfare Chemicals), The Effective Disconnect confirme sans aucun souci le talent de son auteur et sa capacité à opérer en dehors de son duo d’origine.

François Bousquet
le 15/02/2011

À lire également

Tim Hecker
An Imaginary Country
(Kranky)
Keith Fullerton Whitman
Lisbon (EP)
(Kranky)
Tim Hecker
Dropped Pianos (EP)
(Kranky)