Mekanik Kommando

Shadow of a Rose

(Cat|Sun / Import)

 date de sortie

04/10/2010

 genre

Electronique

 style

Expérimental / Folk / Krautrock / Pop

 appréciation

 écouter

6 extraits (MP3)

 tags

Cat|Sun / Expérimental / Folk / Krautrock / Mekanik Kommando / Pop

 liens

Cat|Sun
Mekanik Kommando

 autres disques récents
Luminance Ratio
Honey Ant Dreaming
(Alt.Vinyl)
Extreme Precautions
I
(In Paradisum)
Lawrence English + Stephen Vitiello
Fable
(Dragon’s Eye Recordings)
Eluvium
False Readings On
(Temporary Residence Ltd)

Mekanik Kommando est peut-être un nom qui dira quelque chose aux plus anciens. Il s’agit d’un groupe danois formé en 1980 et qui cessera ses activités en 1988, chaque membre se lançant alors dans son propre projet. On aurait pu avoir là une compilation, un best of, mais certains labels font bien les choses. Ainsi Cat|Sun nous propose une réédition de Shadow of a Rose, vinyle sorti en 1985, remasterisé, avec un packaging enrichi d’une nouvelle illustration qui fait preuve d’un profond respect envers le disque original.

On pourra s’étonner d’une telle réédition, d’un groupe méconnu, sûrement oublié, sauf des quelques illuminés-passionnés. Pourtant on se dira que ça ne doit pas être un hasard quand on apprendra que c’est le deuxième album de Mekanik Kommando à être réédité en 2010. En effet, le label danois Tonefloat a ressorti It Would Be Quiet In The Woods If Only A Few Birds Sing, premier album du groupe, au printemps dernier.
À l’écoute des premiers morceaux, on sera un peu perplexe. Surtout à l’apparition d’un chant nasillard et nonchalant sur des guitares acoustiques (The Blue Western Sea, Shadow of a Rose), une formule on ne peut plus classique parfois agrémentée d’un violon grinçant. Bien sûr, l’album ne se limite pas à ça puisque les trois musiciens utilisent tous des machines, boite à rythme, synthé, bandes et un mellotron, ancêtre du sampler, apportant un charme particulier.

Ce sont ces mélanges qui font de cet album un disque à part et extrêmement novateur pour son époque. Des intonations et vocalises lorgnent vers des musiques orientales en intro de Where The Wolf Sleeps, des rythmiques se révèlent quasiment tribales sur le final de Shadow Of A Rose et on note un style psyché dans le chant de Wings Of The Dragon.
Et puis deux pièces sortent assez nettement du lot et résume l’ensemble de la démarche du groupe avec une formule que de nombreux groupes néo-folk semblent avoir adopter depuis. Un mélodica qui sonne comme une flute orientale, une mandoline, une boite à rythme et des claviers proche de l’orgue pour un résultat très frais, libre, une sorte de musique de troubadour sur A Picnic In The Castlegarden. On retrouve cet esprit un peu plus loin avec de jolis croisements de guitares rythmiques et circonvolutions électroniques sur Run Rintintin Run, quelques aboiements venant fermer la pièce.

Tout était déjà là. Expérimentations néo-folk, musiques psychés, envolées et ponctuations électroniques, field recordings, toy music, croisement d’instrumentaux et de chansons plus orientées pop, voire pop-rock sur First Reprise qui conclue l’album sur des guitares rugueuses et un chant atypique. Les amateurs de combos psyché-folk actuels devraient jeter une oreille sur la musique de Mekanik Kommando.

Fabrice ALLARD
le 03/03/2011

À lire également

Brasil And The Gallowbrothers Band
In The Rain, In The Noise
(Cat|Sun)
Alberto Boccardi
Fingers
(Cat|Sun)