Spokes

Everyone I Ever Met

(Counter Records / Import)

 date de sortie

17/01/2011

 genre

Rock

 style

Indie / Post-Rock

 appréciation

 tags

Counter Records / Indie / Post-Rock / Spokes

 liens

Spokes
Counter Records

 autres disques récents
Giulio Aldinucci
Goccia
(Home Normal)
Automatisme
Momentform Accumulations
(Constellation)
Gratuit

(Ego Twister)
Resina
s/t
(130701)

Il y a trois ans, nous évoquions en termes plutôt élogieux le post-rock des Anglais de Spokes. Depuis, leur premier album a connu une ressortie sur Counter Records, sous-label de Ninja Tune qui, en bonne logique, se charge de publier le second long-format des Mancuniens. Pour celui-ci, le groupe opte majoritairement pour des morceaux chantés, là où ceux-ci étaient plus limités par le passé. Traditionnellement, ce choix n’a pas notre préférence mais il ne peut être reproché à la formation d’évoluer et de ne pas se cantonner à un style instrumental déjà très balisé.

Le problème, c’est qu’en rajoutant ce chant, Spokes emprunte un autre chemin bien labouré : celui de tous ces groupes apparus ces cinq ou six dernières années, dans la foulée d’Arcade Fire, avec leurs titres très instrumentés et leurs voix mêlées dans un grand tout se voulant ostensiblement décomplexé et faussement brouillon. À cet égard, entre les lignes vocales de We Can Make It Out (où tout le monde chante en chœur pendant tout le morceau), les pizzicati du morceau-titre, le piano comme base de Give It Up To The Night et Happy Needs Colour ou les « whou-hou-hou-hou » lancés sur Peace Racket, les exemples affluent sur Everyone I Ever Met.

Tient-on pour autant un mauvais disque ? Assurément, non. Même si, pour l’originalité, on repassera ; voire pour l’émotion, tant le sentiment de quelque chose de fabriqué nous semble affleurer. Bref, on passera probablement sur ce second album pour se retourner, soit vers les originaux du style, soit vers le premier effort de Spokes.

François Bousquet
le 09/04/2011

À lire également

Spokes
People Like People Like You
(Everyone Label)