Caroline

Verdugo Hills

(Temporary Residence Ltd / Differ-ant)

 date de sortie

25/01/2011

 genre

Electronique

 style

Electronica / Pop

 appréciation

 écouter

Swimmer (MP3 complet)

 tags

Caroline / Electronica / Pop / Temporary Residence Ltd

 liens

Caroline
Temporary Residence Ltd

 autres disques récents
Eluvium
False Readings On
(Temporary Residence Ltd)
Teruyuki Nobuchika
Still Air
(Oktaf)
Zane Trow
The Transient Implosion
(Room40)
(ghost)
The First Time You Opened Your Eyes
(Sound in Silence)

Il aura fallu près de cinq ans pour que Caroline donne une suite à son premier album. Il est vrai que, dans l’intervalle, la musicienne a beaucoup tourné, en solo et, surtout, au sein d’autres formations parmi lesquelles Mice Parade. Comme souvent dans un tel cas de figure, l’album qui suit se nourrit de ces rencontres et influences pour un résultat régulièrement plus probant que par le passé.

La formule trouve une nouvelle fois à s’appliquer ici car Caroline Lufkin a su tirer complètement parti de ces échanges musicaux, conviant par exemple Dan Lippel (qu’on trouve précisément sur des albums de Mice Parade) à la guitare sur deux morceaux (Swimmer et Lullabye). De même, alors qu’on soulignait à l’époque du premier album, que la Japonaise avait tout à gagner à se confronter en même temps à des instruments réels et des éléments électroniques, c’est justement un tel schéma qui est ici proposé.

Accordéon, guitare, mandoline et ukulélé viennent ainsi s’occuper des parties mélodiques tandis que batterie samplée et rythmiques diverses se chargent de la dimension synthétique (parfois particulièrement mise en avant, comme dans ce break à la fin de Seesaw). Celle-ci émane principalement, on l’imagine, du fidèle Andreas Bjørck, encore une fois à la production et au mix et auteur, à ce titre, d’un travail relativement ambitieux par endroits (Snow dans lequel collabore Jeffrey, le frère de Caroline).

Alors certes le timbre de la jeune femme n’a-t-il pas beaucoup évolué et peut toujours se faire irritable quand il se fait susurrant et trop démesurément enfantin (Sleep, Gone), la pochette baigne encore dans des pastels doucereux, quelques affèteries d’écriture (la piste vocale dédoublée avec léger retard de Words Flutter) ou d’instrumentation (ces claps de mains kawaii) demeurent, mais, dans l’ensemble, on ne peut que noter un progrès par rapport à l’effort précédent.

François Bousquet
le 24/03/2011

À lire également

Explosions In The Sky
Take Care, Take Care, Take Care
(Temporary Residence Ltd)
Caroline
Where’s My Love (EP)
(Temporary Residence Ltd)
Adam Wiltzie
Travels In Constants Volume 24
(Temporary Residence Ltd)
Eluvium
Lambent Material
(Temporary Residence Ltd)