Tomas Phillips + Marihiko Hara

Prosa

(Tench / Import)

 date de sortie

02/11/2010

 genre

Electronique

 style

Ambient / Contemporain / Expérimental / Néo-Classique

 appréciation

 écouter

2 titres complets (Soundcloud)

 tags

Ambient / Contemporain / Expérimental / Marihiko Hara / Néo-Classique / Rimacona / Tench / Tomas Phillips

 liens

Tench
Tomas Phillips
Marihiko Hara
Rimacona

 autres disques récents
Luminance Ratio
Honey Ant Dreaming
(Alt.Vinyl)
Extreme Precautions
I
(In Paradisum)
Lawrence English + Stephen Vitiello
Fable
(Dragon’s Eye Recordings)
Eluvium
False Readings On
(Temporary Residence Ltd)

Marc Ostermeier était le premier à sortir un album sur le label Tench qu’il gère lui-même. Nous allons aborder ici la deuxième production du label qui a vu le jour en 2010, collaboration entre deux artistes que l’on a justement croisé cette année.
Tomas Phillips était déjà en duo, avec Jason Bivins, sur le label Dragon’s Eye Recordings, entre ambient minimale et improvisations. Concernant Marihiko Hara, notre aperçu fut plus furtif puisque ce n’est pas en son nom, mais au sein du groupe Rimacona qu’on le trouvait sur la compilation Clicks & Cuts 5.0 avec une chanson pop sur fond de piano et glitchs.

On ne sait pas trop où l’on va en mettant le disque sur la platine, ce qui est finalement assez plaisant, surtout quand on se trouve avec un album qui amène régulièrement son lot de surprises. Le disque est composé de deux pièces, sobrement intitulées Prosa I et Prosa II, respectivement divisées en 2 et 6 pistes. Si l’on veut vraiment rentrer dans les détails, on remarquera que la deuxième pièce donne une part plus importante à l’électronique, aux traitements, laissant échapper quelques nappes et drones alors que Prosa I se rapproche plus d’une musique classique contemporaine. Cela dit il est difficile de tenir ce type de comparaison, les 6 pistes de Prosa II permettant d’explorer des approches bien plus nombreuses.

L’entrée en matière pourra paraître un peu ardue, Prosa I i mêlant musique classique contemporaine, minimaliste, et longs silences. Les deux hommes optent ici pour une ambient contemplative aux mélodies inhabituelles, installant un dialogue entre un piano et ce qui nous fait penser à un koto. Ils parsèment l’ensemble de subtiles bruitages électroniques, des glitchs dans un premier temps puis des sons concrets, manipulation d’objets et field recordings de pluie sur un Prosa I ii à l’instrumentation un peu plus riche.
Le ton change donc clairement, dès le début de Prosa II, avec une pluie de crépitements, une texture dense, des chuintements et de longues notes. Une composition très coulée, douce, apaisée, qui trouve son apogée sur Prosa II iii, superbe assemblage de drones et nappes oscillantes, ponctués de souffles enveloppants. On retrouve un peu cet esprit sur Prosa II v dans un style plus expérimental, plus abstrait sous forme de superposition et collage de lentes nappes minimales. Par ailleurs on retrouve un équilibre entre électronique et acoustique avec guitare ou piano hésitant et traitements fins, doux et propres sur Prosa II iv.

Un album relativement expérimental, mais qui saura séduire les amateurs d’ambient, de minimalisme, ou de musique néoclassique sortie des sentiers battus.

Fabrice ALLARD
le 25/04/2011

À lire également

Marc Ostermeier
Chance Reconstruction
(Tench)
V/A
Clicks & Cuts 5.0 - Paradigm Shift
(Mille Plateaux)
Pinkcourtesyphone
Please Pick Up
(IO Sound)
Marcus Fischer
Collected Dust
(Tench)