Weiss

22.38

(Electroton / Internet)

 date de sortie

17/12/2010

 genre

Electronique

 style

Expérimental / Glitch / Minimal

 appréciation

 écouter

5 extraits (MP3)

 tags

Electroton / Expérimental / Glitch / Minimal / Weiss

 liens

Electroton
Weiss

 autres disques récents
Luminance Ratio
Honey Ant Dreaming
(Alt.Vinyl)
Extreme Precautions
I
(In Paradisum)
Lawrence English + Stephen Vitiello
Fable
(Dragon’s Eye Recordings)
Eluvium
False Readings On
(Temporary Residence Ltd)

Il y a 3 mois on vous parlait de Rezykla, un split EP partagé entre Thorsten Soltau et Martin Weiss, le fondateur du label allemand Electroton. Comme promis à l’époque, on revient sur le travail de Weiss avec cette nouvelle production qui lui est entièrement consacrée et qui permet de mieux cerner le travail de cet artiste.

Sur Rezykla, on avait bien noté chez Weiss la ferme volonté de créer des structures rythmiques bien cadrées alors qu’il prenait pour matière première les concassages abstraits que Thorsten Soltau avait créé en détruisant des compositions de Weiss. Il s’agit bel et bien là d’une caractéristique majeure chez Weiss puisque l’on retrouve ici 5 pièces dont le tempo, régulier mais pas toujours très marqué, est la base même.
Ce sont des claquements secs qui se font remarquer sur 01.22.38, très mécanique, mais ponctué de bruitages qui viennent brouiller les pistes, glitchs et tonalités nasillardes en tête pour un résultat qui se révèle être très clicks’n cuts dans l’esprit. Par ailleurs le tempo n’est pas forcément marqué par des sonorités purement rythmiques, mais plus simplement par des boucles, répétitives et minimalistes qui induisent naturellement un rythme. C’est particulièrement le cas sur 03.22.38, composé d’un concassage granuleux, plutôt bruitiste mais régulier.

Amateur de contrastes, Weiss n’hésite pas à enchaîner bruit et sonorités plus apaisées avec un 04.22.38 qui gagnera notre préférence de part ses tonalités limpides et glitchs grésillants répétitifs, simulant presque les craquements d’un disque vinyle. Le CD que l’on considèrera comme un mini album (5 titres, près de 23mn) se termine avec un 05.22.38 qui ressemble à une synthèse : boucles tonales et bruitages rythmiques jouent de concert pour une dernière piste finalement un peu plus classique et qui met en évidence le minimalisme de ces compositions.

Le label Electroton sort des productions que l’on a tendance à rapprocher d’une veine electronica, mais il s’agit ici de son versant le plus aride et expérimental, tant par le choix des sonorités que par sa forme minimale.

Fabrice ALLARD
le 11/05/2011

À lire également

Thorsten Soltau + Weiss
Rezykla
(Electroton)
Ketem
Colour
(Electroton)
v4w.enko
snd
(Electroton)
Dagshenma
Zaumi
(Electroton)