Matthew Cooper

Some Days Are Better Than Others

(Temporary Residence Ltd / Differ-ant)

 date de sortie

15/04/2011

 genre

Rock

 style

Ambient

 appréciation

 écouter

Some Days Are Better Than Others (MP3 complet)

 tags

Ambient / Eluvium / Martin Eden / Matthew Cooper / Temporary Residence Ltd

 liens

Eluvium
Temporary Residence Ltd

 autres disques récents
Lawrence English + Stephen Vitiello
Fable
(Dragon’s Eye Recordings)
Eluvium
False Readings On
(Temporary Residence Ltd)
Teruyuki Nobuchika
Still Air
(Oktaf)
Zane Trow
The Transient Implosion
(Room40)

Petite récréation entre deux disques d’Eluvium ou Concert Silence pour Matthew Cooper qui, pour la deuxième fois après un LP paru en 2008, publie un album sous son nom propre. Cette fois-ci, il s’agit de la bande-originale de Some Days Are Better Than Others, premier film de Matt McCormick, pas encore sorti aux États-Unis mais qui a déjà fait le tour de quelques festivals branchés (South By Southwest, Seattle, New Directors/New Films). Comme souvent avec ce type de proposition, le disque se compose de brefs morceaux (treize pour trente-cinq minutes au total), instrumentaux, et faisant montre d’une forte volonté évocatrice.

Cependant, pour une fois, on ne peut taxer d’opportunisme l’auteur de la bande-originale puisque, précisément, Matthew Cooper est d’ordinaire porté sur ce type de musique ambient, faite de conjonctions de nappes. Sous cet aspect, l’États-unien sait alterner passages sombres et moments plus lumineux (Expectation, Reprieve, Camille And The Ocean). À ces instants, la structuration des textures est telle que le jeu sur le flux et reflux permet d’installer un continuum sonore parfaitement propre à la divagation. Par ailleurs, quelques notes détachées peuvent également être distillées (Worry And Care ou l’orgue d’ It’s Never What It Seems).

Et quand Cooper croise nappes lumineuses et discrète présence mélodique, il confectionne, avec le morceau-titre du disque, une véritable réussite traversée par la montée en puissance d’une guitare en arrière-plan qui vient progressivement recouvrir les autres éléments. Depuis ses débuts avec Eluvium, on savait le jeune homme capable de livrer, sur chaque album, un morceau d’exception ; il le prouve une nouvelle fois.

François Bousquet
le 01/06/2011

À lire également

Eluvium
When I Live by the Garden and the Sea (...)
(Temporary Residence Ltd)
Eluvium
Static Nocturne
(Watership Sounds)
Martin Eden
Dedicate Function
(Lefse Records)
Eluvium
Nightmare Ending
(Temporary Residence Ltd)