Jason Glasser : Heads Up !

 date

du 01/06/2011 au 17/07/2011

 salle

Maison d’art Bernard Anthonioz,
Nogent-sur-Marne

 appréciation
 tags

Jason Glasser / Maison d’art Bernard Anthonioz

 liens

Maison d’art Bernard Anthonioz
Jason Glasser

 dans la même rubrique
du 22/09/2016 au 11/12/2016
Mark Geffriaud : Deux Mille Quinze
(Le Plateau / FRAC Île-de-France)
du 06/09/0216 au 29/10/2016
Paris
(Fondation d’entreprise Ricard)
du 02/06/2016 au 09/10/2016
Telling Tales : Excursions In Narrative Form
(Museum of Contemporary Art)
du 23/06/2016 au 11/09/2016
Mika Rottenberg
(Palais de Tokyo)

Croisé au sein de Clem Snide, via son projet solo Fruitkey (deux formations alt-country/folk) ou sur le deuxième album d’Elk City, on ignorait jusqu’alors que Jason Glasser menait de front carrière musicale et carrière de plasticien. En fait, c’est même l’inverse puisque l’États-unien est à l’origine diplômé d’arts plastiques, avant de se lancer dans la musique dans les années 1990. Installé en France depuis plusieurs années, Glasser présente à la Maison d’art Bernard Anthonioz ses derniers travaux, tournés, comme le titre de l’exposition le laisse supposer, vers le ciel.

De fait, cette invitation à lever la tête et les yeux trouve sa manifestation avec deux vidéos. Kite se veut une ode aux cerfs-volants portée par une bande-son signée Fruitkey tandis que Flag propose une vision du soleil de l’intérieur des plis d’un drapeau pendant que le violoncelle amplifié et psyché de Jason Glasser occupe l’espace sonore. Sur le même thème, on trouve aussi Clearspot, série de fausses photographies d’éclipse dans lesquelles le soleil a été voilé a posteriori en superposant une boule noire ou en crayonnant le tirage. Cet esprit aventureux trouve une nouvelle déclinaison poétique dans la vidéo The Grape, narrant l’histoire d’une grappe de raisin qui se décroche de ses congénères et s’en va arpenter la campagne.

JPEG - 24.3 ko
Floating Forward
(courtesy Maison d’art Bernard Anthonioz)

Toute aussi voyageuse, l’installation Road Trip (Night) projette des visions nocturnes de grands espaces sur un pare-brise de voiture délesté de son cadre métallique (support aussi utilisé pour réaliser des peintures diverses : flèches d’indiens, lion, dent de sagesse). Après avoir laisser divaguer son esprit avec le collage de plaques de verre donnant naissance à des paysages fantasmagoriques (Floating Forward), le spectateur est alors fin prêt, parvenu au terme de l’exposition, à s’aventurer vers l’inconnu et suivre la River, chemin tracé dans le parc de la Maison d’art en ayant coupé l’herbe.

JPEG - 30.9 ko
River
(courtesy Maison d’art Bernard Anthonioz)

François Bousquet
le 05/07/2011

À lire également

du 24/03/2011 au 15/05/2011
Jessica Warboys : À (...)
(Maison d’art Bernard (...))
du 07/11/2013 au 22/12/2013
En Thulé froiduleuse
(Maison d’art Bernard (...))
du 07/09/2013 au 20/10/2013
Lina Viste Grønli : (...)
(Maison d’art Bernard (...))
du 18/02/2016 au 30/04/2016
Sur le Motif
(Maison d’art Bernard (...))