Josh Varnedore

186,000 Endings per Second

(Dynamophone Records / Import)

 date de sortie

21/02/2011

 genre

Electronique

 style

Electronica

 appréciation

 tags

Dynamophone Records / Electronica / Josh Varnedore

 liens

Josh Varnedore
Dynamophone Records

 autres disques récents
Luminance Ratio
Honey Ant Dreaming
(Alt.Vinyl)
Extreme Precautions
I
(In Paradisum)
Lawrence English + Stephen Vitiello
Fable
(Dragon’s Eye Recordings)
Eluvium
False Readings On
(Temporary Residence Ltd)

Afin de prendre immédiatement date avant un album à paraître en août prochain, on rend rapidement compte de 186,000 Endings per Second, premier EP de Josh Varnedore, paraissant en CDr sur Dynamophone, label de San Francisco dont on n’a pas encore parlé en ces pages bien qu’accueillant des artistes comme Fjordne, Konntinent ou Pawn.

Avec cet EP, Varnedore avait de quoi nous plaire : electronica mélodique tirant vers le folk lorsqu’elle est parcourue d’interventions de Glockenspiel, de guitare et de quelques incursions de vocalises féminines (le morceau-titre, Black Sand) ou intervenant dans un registre plus proche de l’ambient (Sun Honey, Golden (Beacon) et son piano élégiaque).

La mise en place de tous ces éléments ne nous déçoit nullement et au-delà de cette diversité sur les quatre morceaux du EP, nous relèverons même une continuité gracieuse dans ces vingt-cinq minutes, entre rêverie cotonneuse et construction ciselée. Entouré de comparses de label (Evan Sornstein, Ryan Coseboom, Rebecca Coseboom), l’États-unien nous donne sacrément envie d’en entendre davantage et, comme nous le disions pour débuter : rendez-vous est pris pour son long-format.

François Bousquet
le 11/07/2011

À lire également

Pawn
Glimmer Of Sunlight
(Dynamophone Records)
Josh Varnedore
Sun Chapter
(Dynamophone Records)