Kangding Ray

OR

(Raster-Noton / Metamkine)

 date de sortie

23/05/2011

 genre

Electronique

 style

Electronica

 appréciation

 écouter

11 Flash (extraits)

 tags

Electronica / Kangding Ray / Raster-Noton

 liens

Kangding Ray
Raster-Noton

 autres disques récents
Benoit Pioulard
Lignin Poise
(Beacon Sound)
Garaliya
Ventricle Replicant
(Kvitnu)
Wil Bolton
Night Paths
(Hidden Vibes)
Haco
Qoosui
(Someone Good)

Deux concerts et un EP (paru l’automne dernier uniquement en 12") nous avaient permis d’assez bien imaginer ce que serait ce nouvel album de Kangding Ray : compositions aux sonorités plus franches, dimension générale moins minimaliste, rythmiques plus appuyées, incursion réussie d’une guitare électrique (Leavaila Scheme) et présence éparse de voix féminines. Le tout ainsi agencé conduit le Français à quitter un peu le « son » Raster Noton, tel que défini par les sorties successives du label allemand, pour rejoindre des terres plus anxiogènes, proches de la bande-son d’un FPS futuriste.

À ces compositions, il faut ajouter celles dans lesquelles les matériaux prennent des atours plus dub (Odd Sympathy voire En Amaryllis Jour ou Pruitt Igoe, titre-phare du EP susmentionné). Dans ce dernier morceau, Magne Mostue répète la même phrase en continu, technique qu’on préfèrera à celle utilisée dans Coracoid Process dans lequel le dialogue entre sa voix extrêmement grave et les basses en forme d’explosions verse dans la facilité.

En outre, le déroulé d’OR (dont on nous annonce qu’il renvoie aussi bien au métal précieux ou à la conjonction de coordination) dévoile une autre limite de l’album : la présence quasi indiscontinue de rythmiques de fond presque semblables intervenant sur un tempo identique. De surcroît, à l’écoute du disque, on se remémore les prestations live de David Letellier et l’impression extrêmement homogène qui en ressortait ; bref, autant d’éléments qui nous donnent le sentiment d’un album particulièrement cohérent, conscient de sa ligne directrice mais probablement trop régulier voire uniforme.

François Bousquet
le 10/08/2011

À lire également

Grischa Lichtenberger
Ununbium / Treibgut
(Raster-Noton)
06/04/2011
Festival Nemo 2011 : (...)
(Fonderie de l’Image)
Ryoji Ikeda
1000 fragments
(Raster-Noton)
ANBB (Alva Noto & Blixa Bargeld)
Mimikry
(Raster-Noton)