FM Belfast

Don’t Want To Sleep

(Morr Music / La Baleine)

 date de sortie

03/06/2011

 genre

Rock

 style

Electro / Pop

 appréciation

 écouter

I Don’t Want To Sleep Either (morceau complet en streaming)

 tags

Electro / FM Belfast / Morr Music / Pop

 liens

Morr Music
FM Belfast

 autres disques récents
Extreme Precautions
I
(In Paradisum)
Lawrence English + Stephen Vitiello
Fable
(Dragon’s Eye Recordings)
Eluvium
False Readings On
(Temporary Residence Ltd)
Teruyuki Nobuchika
Still Air
(Oktaf)

Tournées récurrentes (quatre dates parisiennes au cours des seize derniers mois, une à Lausanne chroniquée sur ces pages il y a deux ans), participation à de gros festivals l’été dernier, morceaux sur des compilations branchées : le nom de FM Belfast ne nous était nullement inconnu. En revanche, nous n’avions jamais véritablement écouté leurs productions mais Morr Music est là pour signer le moindre groupe islandais qui passe et ne résiste donc pas à la tentation d’accueillir la formation de Reykjavik. On a pu souligner par le passé combien cette propension pouvait se muter en un triste tropisme lorsque la qualité n’est pas au rendez-vous ; rebelote avec ce Don’t Want To Sleep.

En effet, l’électro-pop du collectif islandais ne sait, au long des onze morceaux de l’album, se départir d’une production lourdaude, d’instrumentations pataudes, de sonorités baveuses, de rythmiques basiquement appuyées au service d’une écriture binaire (accumulation de breaks et relance, refrains ad lib quasi-systématiques…). Si, par principe, on ne saurait rejeter toutes compositions destinées à hocher la tête et remuer les jambes, FM Belfast n’était pas obligé d’avoir, pour ce faire, recours à ces voix filtrées (Stripes), à ces « woh-oh » éculés (American), à ces synthés grésillants (Noise, In Line) ou à ces pulsations directement héritées des années 80.

Comme l’indiquait la recension de leur prestation lausannoise, on se trouve face à de la musique du samedi soir, efficace et festive, mais qui, de toute évidence, ne se prête pas à une écoute attentive sur disque, à même de relever toutes les facilités utilisées par le groupe. Bref, après avoir peut-être sauvé le sautillant I Don’t Want To Sleep Either, on préfère clôturer l’écoute de l’album.

François Bousquet
le 14/08/2011

À lire également

Manual
Ascend
(Morr Music)
Bobby & Blumm
Everybody Loves
(Morr Music)
Múm
Early Birds
(Morr Music)
Fenster
The Pink Caves
(Morr Music)