Astroboiler

S/t

(Da ! Heard It Records / Internet)

 date de sortie

10/01/2011

 genre

Electronique

 style

Electronica / IDM

 appréciation

 écouter

Album complet (MP3, OGG)

 tags

Astroboiler / Da ! Heard It Records / Electronica / IDM

 liens

Da ! Heard It Records
Astroboiler

 autres disques récents
Extreme Precautions
I
(In Paradisum)
Lawrence English + Stephen Vitiello
Fable
(Dragon’s Eye Recordings)
Eluvium
False Readings On
(Temporary Residence Ltd)
Teruyuki Nobuchika
Still Air
(Oktaf)

Près d’un an que nous n’avions pas de nouvelles de Da ! Heard It Records, label que l’on associait peut-être un peu facilement à la scène 8 bits et qui, avec cette nouvelle production d’Astroboiler nous prend de court. Pas de titre pour ce disque qui a été enregistré en 1995 et qui a initialement été édité sur cassette. Da ! heard It lui donne une seconde vie, montrant par la même que la musique d’Astroboiler traverse le temps sans perdre une ride.

Nous nous attendions donc à un flot de sonorités 8 bits, de bleeps électroniques et ludiques. Quel ne fut pas notre surprise à l’écoute de 12.49 (les morceaux ont pour titre leur durée), une pièce minimaliste, répétitive, principalement composée de petits claquements de cordes de harpe retraités. Une sorte de cri lointain, des petits coups secs, lourds, étouffés, contribuent pour leur part à cette ambiance cinématographique, légèrement inquiétante.

Comme le précise très justement le dossier de presse, cet album a été enregistré alors que Autechre était en train d’obtenir une certaine reconnaissance. On ne comparera pas la musique d’Astroboiler avec les anglais de Sheffield : les compositions sont ici plus épurées, les programmations rythmiques moins complexes, mais on peut faire quelques connexions entre les deux formations et notamment y trouver des similitudes au niveau des influences et sonorités.
Une boite à rythme sèche et rétro, des mélodies un peu mélancoliques qui font mouche sur le superbe 11.28, et des influences industrielles bien présentes sur un 8.22 purement rythmique. Astroboiler alterne les tubes, les titres accrocheurs avec des pièces plus abstraites, plus expérimentales, usant parfois de sonorités concrètes (7.35, 4.53), donnant toujours l’impression d’avoir un temps d’avance. C’est particulièrement le cas sur le génial 10.17 dont le mitraillage rythmique et le jeu de basse nous rapproche d’un breakcore abstrait, avant de bifurquer vers des mélodies à la Rephlex et un final carrément arythmique, reprenant ici toutes les particularités des scènes IDM / Braindance.

Un disque vivement conseillé aux amateurs du genre. Une musique qui a plus de 15 ans mais qui pourtant garde une certaine fraicheur. Pour information ou rappel, les productions Da ! Heard It Records sont disponibles en CDR sur le site du label, mais également téléchargeable gratuitement.

Fabrice ALLARD
le 23/07/2011

À lire également

Marc de Blanchard
Activité Animale
(Da ! Heard It Records)
Puyo Puyo
Disco
(Da ! Heard It Records)
Vicnet
Mr. HADOPI
(Da ! Heard It Records)
Pocketmaster
Residue
(Da ! Heard It Records)