Zsolt Sőrés Ahad

Ahad’s Master’s Garden III (2007 - 2009) : The Harmonian Blues

(AudioTong, Fourth Dimension Records / Import)

 date de sortie

00/03/2011

 genre

Electronique

 style

Drone / Improvisation / Krautrock / Psyché Rock

 appréciation

 écouter

3 titres complets (Flash)

 tags

AudioTong / Drone / Fourth Dimension Records / Improvisation / Krautrock / Psyché Rock / Zsolt Sörés

 liens

Zsolt Sörés
AudioTong
Fourth Dimension Records

 autres disques récents
Luminance Ratio
Honey Ant Dreaming
(Alt.Vinyl)
Extreme Precautions
I
(In Paradisum)
Lawrence English + Stephen Vitiello
Fable
(Dragon’s Eye Recordings)
Eluvium
False Readings On
(Temporary Residence Ltd)

Zsolt Sőrés est un artiste que l’on connait assez mal, certainement parce qu’on n’a jamais écouté de productions solo de cet artiste hongrois. Nous l’avions d’abord croisé au sein de Budapastis lors d’une soirée au Point Ephémère, et l’an dernier aux côtés de Én et Quentin Rollet sur l’album Paw Music édité par le label Ronda. Cette nouvelle production du label polonais Andiotong est donc l’occasion pour nous d’apprécier le travail de Zsolt Sőrés à sa juste valeur.

Comme l’indique le sous-titre, ce double album compile plusieurs travaux enregistrés entre 2007 et 2009 pour le cinéma, le théâtre et la danse. On démarre en 2007 avec Gone To Croatan, composée pour un spectacle de danse, et enregistré en live. Notons tout de suite que la musique de Zsolt Sőrés Ahad possède toujours une teinte live, aussi que ce soit sur ce premier morceau, ou les suivants enregistrés en studio, on imagine qu’il s’agit systématiquement d’une prise unique, mettant en avant toute la spontanéité de l’interprétation. L’album s’ouvre entre improvisation et tradition sur violon alto aux cordes tour à tour pincées et frottées, croisant mélodies grinçantes et vocalises habitées, évoluant pendant 10mn vers un bruitisme expérimental.
Les cinq pistes suivantes, enregistrées en 2009 nous aident à comprendre pourquoi on connait mal le travail du Hongrois, finalement inclassable. Une approche décomplexée de la musique le fait virevolter d’un style à l’autre, où plutôt fusionner les styles, afin de créer une musique qui tient principalement du psychédélisme, du kraut-rock et du drone, distillant quelques influences traditionnelles et moyen-orientales quand il utilise un sitar (Potlarch On The Beach of the Dirty Little Hoare Pond - The Heart of a Poet). Et puis au milieu d’un travail d’une parfaite cohérence, un petit bijoux, une ambient fragile intitulée Onyx River à base de piano et subtiles grincements...

Le second CD est un peu différent dans la mesure où il s’agit d’une pièce unique de 53mn, enregistrée en 2008 pour le théâtre. Avec Lessness (Meeting with Godot), on a donc l’impression de vivre la pièce sur toute sa longueur, ajoutant un aspect narratif à la musique. Il en résulte aussi une sensation de dilution : alors que sur le premier CD chaque pièce semble se concentrer sur l’essentiel, sur les instants de tension, les éléments sont ici lents à se mettre en place. On navigue entre ronronnements de machines, légers grésillements et grincements de cymbales, quelques coups donnés contre le corps d’une guitare, une voix qui semble être jouée à l’envers.
Petit à petit les éléments se font plus denses et plus arides : les grincements s’affirment, se font plus virulent, les percussions sont omniprésentes, imperturbablement martelées tandis que la voix, grave et monocorde semble provenir d’un porte-voix. C’est sur les 10 dernières minutes que les éléments se déchainent véritablement : l’improvisation devient débridée, la basse claque avec puissance, les grincements et coups métalliques laisse une impression de fracas chaotique et le violon, rapide et saccadé, calé sur ce chaos, nous emmène vers un final bruitiste.

Un album à la fois éclectique et cohérent, plutôt électrique qu’électronique, que l’on conseillera avant tout aux amateurs d’improvisations.

Fabrice ALLARD
le 26/09/2011

À lire également

Én / Quentin Rollet / Zsolt Sörés
Paw Music
(Ronda)
Michel Banabila
The Latest Research From The Department Of (...)
(AudioTong, Tapu Records)
01/12/2005
Mystères de l’Est II : (...)
(Point Ephémère)
Aabzu
Rambo
(AudioTong)