Julien Demoulin

Fanø

(Audio Gourmet / Internet)

 date de sortie

08/03/2011

 genre

Electronique

 style

Ambient

 appréciation

 écouter

3 titres complets (Bandcamp)

 tags

Ambient / Audio Gourmet / Julien Demoulin / Silencio

 liens

Silencio
Julien Demoulin
Audio Gourmet

 autres disques récents
Luminance Ratio
Honey Ant Dreaming
(Alt.Vinyl)
Extreme Precautions
I
(In Paradisum)
Lawrence English + Stephen Vitiello
Fable
(Dragon’s Eye Recordings)
Eluvium
False Readings On
(Temporary Residence Ltd)

La dernière fois que l’on a parlé de Julien Demoulin sur ces pages, c’était en tant que Silencio, alors un duo auteur de musique ambient, et mené ensuite en solo par Julien. C’est sous son propre nom et du Danemark qu’il nous revient aujourd’hui avec ce court EP inspiré par Fanø, une île de la côte ouest danoise.

Le disque est composé de deux pièces de 7mn, très différentes, séparées par H&D, un interlude de musique concrète, un réveil que l’on remonte, quelques tintements métalliques, et le réveil qui sonne.
On sera d’abord surpris par la tonalité abordée sur Time Out. Des petits bruitages vraisemblablement créés par petits coups et gratouillis d’une guitare qui finissent par se fondre dans des bouillonnements grésillants et des souffles. Le son prend alors de l’ampleur, s’épaissit et devient menaçant alors qu’une sorte de drone, de bruit de moteur sévit au second plan. Si l’on reste au niveau des musiques ambient, on est ici sur leur versant expérimental, frôlant le bruitisme, jusqu’à ce que brutalement, une minute avant la fin, ce magma sonore cesse et laisse la place à une nappe timide, l’apaisement.

Et c’est justement l’apaisement qui domine sur la deuxième partie. Thaw est avant tout composé de nappes froides, qui viennent par vagues, lentes. Pure ambient, contemplative, plus classique mais joliment menée. On a même une jolie surprise à mi parcours alors que la musique cesse et de subtils grésillements relancent le morceau dans de longs aplats synthétiques.

Un disque finalement étonnant avec ses deux morceaux si différents mais qui donnent une bonne idée de la palette sonore du Français.

Fabrice ALLARD
le 01/09/2011

À lire également

28/02/2010
Festival Millefeuille :
(Les Disquaires)
Silencio vs Kaneda
S/t
(SoundzFromNowhere)
Silencio
When I’m Gone
(Three:Four Records)
Silencio
Where You Are And Where You Want To Be
(Music Made By People)