Beatsystem

The Sound Of Two Eskimos Kissing

(Entropy Records)

 date de sortie

28/03/2011

 genre

Electronique

 style

Ambient / Expérimental / World

 appréciation

 écouter

8 extraits (Flash)

 tags

Ambient / Beatsystem / Entropy Records / Expérimental / World

 liens

Entropy Records

 autres disques récents
Luminance Ratio
Honey Ant Dreaming
(Alt.Vinyl)
Extreme Precautions
I
(In Paradisum)
Lawrence English + Stephen Vitiello
Fable
(Dragon’s Eye Recordings)
Eluvium
False Readings On
(Temporary Residence Ltd)

Entre 1994 et 1998, en plein boum electronica/IDM, le petit label em:t retenait l’attention des amateurs de musique ambient. Une identité graphique forte grâce au travail des Designers Republic et une unité de ton faisaient de ces disques des objets que l’on pouvait acheter les yeux fermés, en toute confiance. Malheureusement le succès commercial n’a pas suivi, ce fut la faillite, et ayant acquis le statut de label culte, les disques em:t se vendent aujourd’hui a des prix parfois indécents.
La plupart des artistes semblent avoir disparus en même temps que le label. Du moins ils sont restés dans l’ombre. On a bien eu l’occasion de croiser Carl Stone, resté ancré du côté de l’expérimentation, mais c’est une drôle de surprise que de retrouver Beatsystem sur la jeune structure française Entropy Records, décidément pleine de surprises.

En 1997 Beatsystem sortait donc chez em:t son album Beatsystem 2297, considéré comme l’un des plus expérimentaux de la série. Nous n’avons malheureusement pas eu l’occasion de jeter une oreille à ce disque, mais à l’écoute de The Sound Of Two Eskimos Kissing on se dit que cet album devait être assez atypique (plutôt qu’expérimental) au sein du catalogue em:t. Depuis 1997 Derek Pierce a poursuivi ses expérimentations, travaillant notamment sur Max/MSP afin de se détacher de toute structure trop figée, et il nous propose ici un mélange de pièces nouvelles et de complètes relectures d’un album publié voici (déjà) 14 ans !
Derek Pierce travaille notamment à la guitare, et c’est ainsi qu’il ouvre l’album avec Corston et des effets de reverb cristallines qui nous rappellent à plusieurs reprise le son des Cocteau Twins avant de s’étirer sous forme de nappes ambient, à rapprocher ici de Robert Fripp, une influence que l’artiste revendique. En creusant un peu plus ce sillon, il se rapproche subtilement d’un prog-rock lancinant sur Glitch Raga.

Mais ce n’est pas vraiment là le cœur de la musique de Beatsystem. C’est avec les 13mn de Bangalore que l’on appréhende le mieux l’univers de l’Anglais. À l’image de Freeform (Sub Rosa, Skam, Warp records) et ses Audiotourism Derek Pierce intègre de nombreuses sonorités venues de contrées éloignées. Effet de hachage sur des samples vocaux, field recordings d’ambiance de rue, percussions acoustiques et chants traditionnels se mêlent ici à des oscillations de nappes électroniques et de subtiles effets sur les enregistrements pour un résultat étonnamment prenant. Autre lieu mais approche similaire sur Alabama avec cette fois des samples et chants de prisonniers noirs américains pour un résultat que l’on qualifiera d’ambient-lounge tropicale.
On terminera avec deux longues pièces d’une ambient un peu plus classique, douce et feutrée. Red Black & Ignorant est certainement le plus étonnant avec ses 15mn découpées en séquences de 3mn bien distinctes, autant de variations autour de drones et nappes. On lui préfèrera donc le morceau titre, longue divagation de nappes feutrées et souffles, répétitif et envoutant.

The Sound Of Two Eskimos Kissing reste un disque un peu à part. Complètement différent de l’ambient à laquelle on est habitué, avec quelques rémanences des années 70 et encore très ancré dans les années 90. Étonnant et mystérieux.

Fabrice ALLARD
le 24/10/2011

À lire également

The Spaced Goats
The Spaced Goats
(Entropy Records)
Listening Mirror
...From Dreams...
(Entropy Records)
David Ya
The Time Is Stretching
(Entropy Records)
14/12/2012
18ème Boudoir / Esther
(Souffle Continu)