Ambient Sunday #16 : Simon Scott

 date du concert

09/10/2011

 salle

Gaîté Lyrique,
Paris

 tags

Gaîté Lyrique / Simon Scott

 liens

Gaîté Lyrique
Simon Scott

 dans la même rubrique
15/09/2016
Quentin Sirjacq
(Maison Rouge)
05/09/2016
Chris Watson
(Fondation Cartier)
24/08/2016
Spring.Fall.Sea
(Pop In)
14/07/2016
Concert-surprise
(Blockhaus DY10)

Un peu plus de deux ans après son concert aux Instants Chavirés, nous avions plaisir à passer à la Gaité Lyrique pour voir Simon Scott dans le cadre des "Ambient Sunday", concert à la cool du dimanche après-midi, façon sieste sonore.

Alors que l’on entre dans le petit auditorium de la Gaité Lyrique, quelques applaudissements se font entendre : l’Anglais vient de prendre place, il dit 2-3 mots et débute son set un peu avant 15h30. Devant lui, une table avec quelques machines, un laptop et de nombreuses pédales d’effet, mais il débute son concert en triturant un sorte de papier à bulles. Ce sont donc des souffles, petits froissements et field recordings qui servent d’introduction pendant 4-5mn puis Simon Scott s’empare de sa guitare et égrène quelques notes qui se transformeront rapidement en nappes.
Durant 25mn environ l’artiste délivrera une ambient à la fois belle et complexe, quelques part entre de la "jolie musique" pour reprendre l’expression que l’on utilisait voici deux ans et une ambient expérimentale à base de sonorités concrètes et bidouillages électroniques. Sur un premier mouvement les nappes de guitare et machines fonctionnent sur le mode du flottement, doux mais assez linéaire, puis on passera à des mélopées lancinantes pour finir sur une composition plus classique où les mélodies se répètent, des pulsations de basses créent de la profondeur tout en donnant le tempo et la musique de l’anglais se fait alors plus accrocheuse.
Comme il avait démarré, le concert prend fin avec d’abstraits bruitages, des enregistrements de manipulation d’objets métalliques, des frottements, quelques rires... on se croirait alors sur le pont d’un bateau.

Joli concert, mais on lui reprochera un petit goût de trop peu, à peine 35mn, tout juste de quoi mettre l’eau à la bouche.

Fabrice ALLARD
le 10/10/2011

À lire également

Pinkcourtesyphone
Please Pick Up
(IO Sound)
Simon Scott
Below Sea Level
(12k)
Simon Scott
Insomni
(Ash International)
Simon Scott
Navigare
(Miasmah)