Wyatt Keusch

Object-Relations

(Force Intel / Import)

 date de sortie

25/03/2011

 genre

Electronique

 style

Electronica / Expérimental

 appréciation

 écouter

2 vidéos

 tags

Electronica / Expérimental / Force Intel / Khalija / Wyatt Keusch

 liens

Force Intel
Wyatt Keusch
Khalija

 autres disques récents
Resina
s/t
(130701)
Altars Altars
Small Hours
(Home Normal)
Monty Adkins
Unfurling Streams
(Crónica Electronica)
Dakota Suite | Vampillia
The Sea Is Never Full
(Karaoke Kalk)

Cet été on vous parlait de Khalija, un side project de Wyatt Keusch. Comme promis, nous revenons sur cet artiste avec ce nouvel album qui sortait quelques mois plus tard, lui aussi chez Force Intel.

En tant que Khalija, l’américain nous avait laissé perplexe avec un album très abstrait dont on reprochait le manque de ligne directrice. Le travail qui nous est ici proposé se révèle être plus classique, plus proche d’une electronica mélodique, tout en intégrant de nombreuses surprises, des expérimentations peut-être mieux maîtrisées.
Passé une introduction fort expérimentale croisant bruitages de machines et aplats de laptop, Wyatt Keusch joue généralement sur deux tableaux, à commencer par Object 02, débutant par des sonorités agressives, mitraillages rythmiques, pour s’interrompre par 2-3mn d’une ambient fantomatique.

On a généralement affaire à une electronica bienveillante, aux mélodies douces, tour à tour entêtantes et propices à la rêverie, construites à partir de tintements électroniques assez classiques, limpides (Object 07), ou de tonalités plus feutrées afin de produire l’ambient cliquetante de Object 08. Les surprises se situent plutôt au second plan, avec des choix que l’on trouvera assez osés. Il est en effet pas ordinaire d’accompagner ce genre de mélodie par ce type de concassage, de laptops crissants (Object 03), de rythmiques qui crachotent, limite abrasives sur Object 04. C’est bien souvent un déphasage complet que l’on obtient entre mélodie et éléments rythmiques et c’est de ce déphasage que nait une impression d’expérimentation perpétuelle.
On notera toutefois quelques passages où l’ensemble est plus en accord, comme le long intermède Object 05 dont la mélodie claire se fait progressivement submerger par une pluie de crépitements, la digression ambient de Object 08, ou encore l’approche complètement barrée de Object 10 que l’on ne peut s’empêcher de rapprocher des meilleures productions d’Aphex Twin.

Une electronica qui reste fidèle à ses racines tout en essayant d’aller un peu plus loin. Bel album, peut-être pas tout à fait abouti mais fort plaisant.

Fabrice ALLARD
le 22/11/2011

À lire également

Antendex
Photons
(Force Intel)
lodsb
Lazer.Eyes.Love
(Force Intel)
Khalija
Khalija LP
(Force Intel)