Lionel Marchetti

Une Saison

(Monotype Records / Metamkine)

 date de sortie

31/03/2011

 genre

Electronique

 style

Ambient / Musique Concrète / Field Recordings

 appréciation

 écouter

4 extraits (MP3)

 tags

Ambient / Field Recordings / Lionel Marchetti / Monotype Records / Musique Concrète

 liens

Monotype Records

 autres disques récents
Extreme Precautions
I
(In Paradisum)
Lawrence English + Stephen Vitiello
Fable
(Dragon’s Eye Recordings)
Eluvium
False Readings On
(Temporary Residence Ltd)
Teruyuki Nobuchika
Still Air
(Oktaf)

Du fait de la musique qu’il produit, c’est surtout en live que nous avons pu apprécier jusqu’ici la musique de Lionel Marchetti. Sa discographie est pourtant riche et essaimée sur des labels tels que Mort Aux Vaches, GROB, Crouton, La Muse en Circuit et bien sûr Metamkine. Une Saison est justement l’occasion de regrouper plusieurs productions du français puisque ce double album se compose de 4 longues pièces, toutes déjà éditées entre 1997 et 2001.

Les deux disques sont construits de la même façon, avec deux pièces d’une vingtaine de minutes, séparées par 30 secondes de silence. À l’image de la pochette, la thématique de la montagne est omniprésente, notamment via des séquences de field recordings qui semblent être captées en plein randonnée.
On débute avec Dans la Vallée, un mini CD tiré de la série Cinéma pour l’Oreille du label-distributeur Metamkine. L’auditeur est ici en parfaite immersion : entre les cris d’animaux, clapotis d’une rivière, bruissements de branchages et chocs de cailloux, nous avons l’impression de suivre notre guide sonore tandis que Jean Andréo apporte de superbes nappes de clarinette qui servent de liant, contribuant à une certaine sérénité.
On prend un peu plus d’altitude avec Portrait D’un Glacier, mais on reste dans un même esprit, et une même réussite sur cette production sortie chez Ground Fault Recordings en 2001. La tonalité ambient est ici créée par des nappes fantomatiques, légèrement inquiétantes. Le silence et l’apaisement semblent dominer et l’ensemble fait preuve d’une grande finesse. Près de 30mn qui s’avèrent là encore fort immersives puisque l’on entend les échanges des quelques protagonistes : description du paysage, souffles qui trahissent l’effort, journal de bord, questionnements et inquiétudes.

Changement d’ambiance sur le deuxième CD dont la localisation est tout juste perceptible dans le titre. Dans La Montagne (Ki Ken Taï) (La Muse en Circuit, 1997) laisse bien apparaître quelques sifflements et souffles ambiants que l’on pourrait associer à ce type d’environnement, mais il est dominé par une approche théâtrale créée par des coups et cris tirés de combats de Kendo. Enregistrés dans un dojo, ils semblent être mis en situation, mais on sera moins sensible à ce type d’ambiance.
On termine avec L’Oeil Retourné, une pièce de 24mn issue d’un split album avec Ralf Wehowsky publié en 1998 chez Selektion. Il s’agit ici d’une œuvre beaucoup plus proche de la musique concrète, aux sources sonores variées, entre glitchs électroniques et chant d’opérette sorti d’un poste radio. La deuxième moitié se révèle plus apaisée et laisse de nouveau la place aux ambiances montagnardes. Voix, craquements de la neige sous les pas, cris d’animaux dans la nuit et roulements de cailloux au fil de la progression.

Un premier disque avec une dominante ambient/field recordings, un second un peu plus expérimental et proche de la musique concrète, et globalement un excellent travail que cette réédition packagée.

Fabrice ALLARD
le 23/11/2011

À lire également

We Will Fail
Verstörung
(Monotype Records)
Kim Cascone
The Knotted Constellation (Fourteen Rotted (...)
(Monotype Records)
Lydia Lunch & Philippe Petit
Twist of Fate
(Monotype Records)
If, Bwana | Dan Warburton
I Am Sitting In Phill Niblock’s Kitchen
(Monotype Records)