lodsb

Lazer.Eyes.Love

(Force Intel / Import)

 date de sortie

14/04/2011

 genre

Electronique

 style

Breakcore / IDM

 appréciation

 écouter

2 vidéos

 tags

Breakcore / Force Intel / IDM / lodsb

 liens

Force Intel
lodsb

 autres disques récents
Resina
s/t
(130701)
Altars Altars
Small Hours
(Home Normal)
Monty Adkins
Unfurling Streams
(Crónica Electronica)
Dakota Suite | Vampillia
The Sea Is Never Full
(Karaoke Kalk)

Après Khalija/Wyatt Keusch, voici un nouvel artiste que l’on découvre grâce à Force Intel, un label dérivé de Mille Plateaux, aussi bien consacré à l’ambient qu’à l’IDM. C’est bien de cette dernière catégorie que se rapproche le travail de lodsb, jeune artiste de 28 ans lorgnant avec classe vers le breakcore.

On est d’abord surpris par le tempo de Analogue Arcade, rappelant les "grandes" heures de la tecktonik sur des basses ronronnantes et envolées de glissements mélodiques. Une introduction étonnamment torturées et efficaces dont on retrouvera une autre version, très différente mais toute aussi délurée en fin de disque. Si la rythmique de Eve est très marquée, dure et lourde, et même si dans sa globalité l’album fait preuve à ce niveau d’une constante complexité, lodsb n’en fait pas pour autant un élément dominant. Ces rythmiques assez typiques du genre (electronica, breakcore) parviennent presque à s’effacer au regard des expérimentations mélodiques de l’artiste.

lodsb à le chic pour jouer avec des ronronnements et glissements synthétiques le temps d’une ambient lugubre sur Calypso, composant un breakcore éclatant de légèreté sur le riche et bariolé xXlazereyesloveXx, et invitant piano et clavecin au milieu de claviers rondouillards sur un Darjeeling très electronica.
Petit à petit la rencontre entre une électronique débridée et une instrumentation plus acoustique opère, quasiment chevaleresque au gré des cordes et cuivres d’un Deer Ride qui nous rappellera Venetian Snares tandis que les cordes et chœurs de Rubiq font de Lazer.Eyes.Love un superbe successeur au Rossz Csillag Alatt Született de Aaron Funk.

Un dernier titre bonus (Zebra) pour conclure de façon très enlevée et nous laisser une image de Force Intel haute en couleur.

Fabrice ALLARD
le 28/12/2011

À lire également

Antendex
Photons
(Force Intel)
Khalija
Khalija LP
(Force Intel)
Wyatt Keusch
Object-Relations
(Force Intel)
V/A
Clicks & Cuts 5.0 - Paradigm Shift
(Mille Plateaux)