Eleventhfloorrecords

s/t

(n5MD / Import)

 date de sortie

25/10/2011

 genre

Rock

 style

Shoegazing

 appréciation

 écouter

13 RealAudio (extraits)

 tags

Eleventhfloorrecords / n5MD / Shoegazing

 liens

n5MD
Eleventhfloorrecords

 autres disques récents
Gratuit

(Ego Twister)
Resina
s/t
(130701)
Altars Altars
Small Hours
(Home Normal)
Monty Adkins
Unfurling Streams
(Crónica Electronica)

Après le petit décroché qualitatif de l’album de Tobias Lilja, n5MD peut reprendre sa marche en avant, avec le premier album d’Eleventhfloorrecords, formation suédoise opérant dans ce style entre shoegaze et électronique qu’affectionne le label d’Oakland. Dès l’ouverture du long-format, Niso et Henke mettent en place, avec une emphase certaine, guitares, rythmiques synthétiques et interventions de synthé tandis que la voix d’un des deux compères participe également à l’ensemble. Placée plutôt en retrait par rapport aux composantes instrumentales, cette dernière ne donne toutefois pas l’impression d’être trop noyée sous les couches musicales.

Néanmoins, au bout de quelques morceaux, on peut trouver le schéma convoqué un rien répétitif et gênante cette sensation que le mix (pourtant réalisé par Scott Worley de Jatun) n’a pas été complètement fini. Quoiqu’il en soit, et malgré ces petites réserves, le duo sait assurément emporter l’auditeur et susciter l’adhésion par le caractère légèrement vertigineux de ses compositions. En outre, pour renouveler le propos, on trouve un titre comme Jassafraine dans lequel la rythmique prend davantage de place, dans une atmosphère générale plus « futuriste ».

Mais l’essentiel de ce disque est bien consacré à ce shoegazing electronisé globalement maîtrisé ici bien que pouvant paraître un rien trop scolaire et apprêté. Ceci dit, il s’agit d’un premier album et on pardonnera aisément aux Suédois ces petites faiblesses, dans l’attente d’un effort suivant parfaitement convaincant.

François Bousquet
le 13/01/2012

À lire également

Plastik Joy
3:03
(n5MD)
Bitcrush
Epilogue in Waves
(n5MD)