Steve Hauschildt

Tragedy & Geometry

(Kranky / Differ-ant)

 date de sortie

14/11/2011

 genre

Rock

 style

Psyché Rock / Space Rock

 appréciation

 tags

Kranky / Psyché Rock / Space Rock / Steve Hauschildt

 liens

Kranky
Steve Hauschildt

 autres disques récents
Luminance Ratio
Honey Ant Dreaming
(Alt.Vinyl)
Extreme Precautions
I
(In Paradisum)
Lawrence English + Stephen Vitiello
Fable
(Dragon’s Eye Recordings)
Eluvium
False Readings On
(Temporary Residence Ltd)

Après quelques cassettes et CDr, le premier véritable album de Steve Hauschildt paraît sur Kranky, label plutôt bien indiqué pour accueillir cet effort solo de celui qu’on connaît par ailleurs en tant que membre d’Emeralds. Précisément, c’est dans une veine pas si éloignée de celle du trio qu’on retrouve l’États-Unien : space-pop à base de synthé aux consonances mi-psychés mi-futuristes. Sur chacun des quatorze morceaux du disque, le musicien de Cleveland lance une petite mélodie opérant dans cette tonalité, agrémentée d’une rythmique plus ou moins présente en soutien.

Cependant, au bout de trois ou quatre titres, le schéma se fait répétitif et les intentions un peu démesurément appuyées, à l’image d’une pochette affichant (trop ?) clairement sa volonté de se situer entre esthétique 80’s (le lettrage, l’ambiance globale à la Tron) et une dimension plus cosmique (le personnage à gauche qui regarde en l’air, les lignes de points comme des constellations). On en vient même à se demander si les mêmes mélodies ne sont pas recyclées d’un titre à l’autre (celles de Polyhymnia, Already Replaced, Music For A Moiré Pattern et Blue Marlin qui, par exemple, fonctionnent toutes sur le même motif de montée chromatique de la gamme, avec ce qu’il faut de réverbération et de delay).

Par endroits, ces petites lignes mélodiques sont mises de côté pour laisser uniquement place à des nappes de synthé (Peroxide, Allegiance). Ces dernières se veulent également ouvertement évocatrices et aériennes, renforçant assurément la cohérence de l’album, mais ne proposant aucune ouverture autre.

François Bousquet
le 31/01/2012

À lire également

Implodes
Black Earth
(Kranky)
Benoit Pioulard
Lasted
(Kranky)
Benoit Pioulard
Hymnal
(Kranky)
Loscil
Triple Point
(Kranky)