Ex Nugis Seria

 date

du 13/01/2012 au 11/02/2012

 salle

Galerie Lillebonne,
Nancy

 appréciation
 tags

Galerie Lillebonne / Henri Cartier-Bresson / Larry Clark

 liens

Galerie Lillebonne

 dans la même rubrique
du 23/06/2016 au 11/09/2016
Mika Rottenberg
(Palais de Tokyo)
du 08/06/2016 au 29/08/2016
Un Art Pauvre
(Centre Pompidou)
du 01/06/2016 au 15/08/2016
Melik Ohanian : Under Shadows
(Centre Pompidou)
du 14/05/2016 au 04/09/2016
Christian Hidaka : Desert Stage
(Grand Café)

Éditeur, Freddy Denaës est également connu dans le milieu du cinéma en tant que producteur (d’un film des frères Larrieu, par exemple). Grand amateur de photographie, il s’est constitué au fil des ans une collection que deux lieux nancéens exposent en même temps : le CCAM de Vandœuvre-lès-Nancy, d’une part, et la galerie Lillebonne, attenante à la MJC du même nom, en plein cœur de Nancy, d’autre part. Alors que la première est centrée sur l’Afrique, régulièrement visitée par l’intéressé, la seconde s’attache à ses « Icônes et Idoles » comme le précise son sous-titre.

JPEG - 26.4 ko
Denis Darzacq - extrait de la série La Chute
(courtesy collection Freddy Denaës)

Comme souvent lorsque des collections privées sont montrées, le spectateur est fortement tenté de débusquer une ligne directrice entre les pièces présentées ou de chercher les dialogues créés par les rencontres sur les cimaises. À ce titre, l’exposition fait se rencontrer les scènes de rue de Denis Darzacq (avec un très bel extrait de sa série La Chute) et de Marc Riboud (Cafétéria de l’aciérie d’Anshan et Liu Li-Chang, les fenêtres), les captations de moments estivaux d’Henri Cartier-Bresson (Orissa) et de Willy Ronis (Vincent, aéromodéliste, Gordes) ou le flou un peu fantastique de Michaël Ackerman et de Mario Giacomelli (Scanno).

JPEG - 16.5 ko
Anders Petersen - Karl-Axel, Bjästa
(courtesy collection Freddy Denaës)

De même, d’autres échanges se font particulièrement pertinents dans cet ensemble de photographies principalement en noir et blanc. Ainsi, le Berlin Est d’Hervé Guibert rencontre la série Identité Wakathau de Claudia Andujar dans leurs recherches de visions urbaines nocturnes, comme le diptyque d’enfants de Jan Saudek trouve une correspondance avec l’espiègle Camille de Bernard Faucon. Par ailleurs, la description d’une forme de quart-monde suintant de La Baie, Hong-Kong de Serge Clément trouve une forme d’écho dans le Karl-Axel, Bjästa d’Anders Petersen.

Malheureusement, pour intéressantes que peuvent être les photographies présentées, l’exposition souffre d’un accrochage amplement perfectible. De fait, les baguettes entourant les cadres font très souvent « petite chose », les néons les éclairant sont trop puissants et placés trop près des œuvres (si bien que les vitres protégeant les tirages renvoient trop fortement cette lumière, dénaturant certaines productions comme Berlin-Est qui, précisément, est censé montrer un reflet qui devient quasi-invisible), une petite salle se trouve, à l’inverse, très mal éclairée (rendant un Larry Clark difficilement perceptible) et certains grands formats ne peuvent bénéficier du recul nécessaire (tel La chambre des images de Bernard Faucon).

François Bousquet
le 22/01/2012

À lire également

du 08/10/2010 au 02/01/2011
Larry Clark : Kiss (...)
(Musée d’Art Moderne de (...))
du 16/01/2007 au 01/04/2007
L’Événement
(Jeu de Paume)
du 15/02/2013 au 19/05/2013
Sous Influences
(Maison Rouge)
du 10/10/2007 au 06/01/2008
Larry Clark : Tulsa, (...)
(Maison européenne de (...))