Pimmon

The Oansome Orbit

(Room40 / Import)

 date de sortie

30/09/2011

 genre

Electronique

 style

Ambient

 appréciation

 écouter

Passing, Never To Be Held (morceau complet via SoundCloud)

 tags

Ambient / Pimmon / Room40

 liens

Pimmon
Room40

 autres disques récents
Lawrence English + Stephen Vitiello
Fable
(Dragon’s Eye Recordings)
Eluvium
False Readings On
(Temporary Residence Ltd)
Teruyuki Nobuchika
Still Air
(Oktaf)
Zane Trow
The Transient Implosion
(Room40)

Changement de label pour Pimmon qui, pour son nouvel album, se retrouve sur Room40 et reste donc sur des terres australiennes après être passé chez Preservation. Musicalement en revanche, le musicien continue de creuser un sillon ambient bien que, fort heureusement, il ne se limite nullement à des textures à la fois profondes et lumineuses.

À ce titre, il sait intégrer quelques composantes plus abrasives comme ce souffle grésillant qui débute petitement avant de prendre une belle ampleur (Arcangel In Reverse) ou l’apport tremblotant et perturbé qui pourrait laisser penser que Shadow Catch You Tiring connaît des difficultés de lecture. Dans cette même perspective, les incursions métalliques du début de Holding, Never To Be Passed font également leur effet, même si elles sont vite recouvertes par des nappes plus réconfortantes et chaleureuses.

Pour sortir du strict cadre ambient, Paul Gough sait aussi convoquer des glitchs et petits traits mélodiques dans un morceau qui évolue dans sa seconde moitié vers une forme de noise contenue (Düülbludgers). Précisément, le fait que l’Australien fasse durer chacun de ses titres (pas un sous les cinq minutes trente) lui permet aisément de modeler ceux-ci afin d’explorer plusieurs pans électroniques en leur sein et passer, par exemple, du drone à quelque chose de plus pointu et acéré.

François Bousquet
le 28/01/2012

À lire également

Chris Herbert
Constants
(Room40)
Chihei Hatakeyama
Mirror
(Room40)
Tennis
Furlines
(Bip-Hop)
Pimmon
Smudge Another Yesterday
(Preservation)