Festival Premiers Plans d’Angers 2012 - Reprise du Palmarès

 réalisateur

Justine Triet

 date

du 20/01/2012 au 29/01/2012

 salle

Forum des Images,
Paris

 tags

Forum des Images / Justine Triet

 liens

Forum des Images

 dans la même rubrique
du 26/05/2016 au 05/06/2016
Quinzaine des Réalisateurs 2016 - Reprise de la sélection
(Forum des Images)
du 22/01/2016 au 31/01/2016
Festival Premiers Plans d’Angers 2016 - Reprise du Palmarès
(Forum des Images)
du 28/11/2015 au 06/12/2015
EntreVues - Festival International du Film de Belfort 2015 - (...)
(Cinémathèque Française)
du 22/11/2014 au 30/11/2014
EntreVues - Festival International du Film de Belfort 2014 - (...)
(Luminor Hôtel de Ville)

Après les trois lauréats des Prix du public l’an passé, ce sont les trois courts-métrages récipiendaires des Grands Prix du jury qui furent présentés lors de la traditionnelle soirée de reprise parisienne des Premiers Plans d’Angers. En face d’un public toujours majoritairement composé de membres de cette grande famille du cinéma (« Au fait, Agnès Varda t’embrasse ! », « T’as pensé à inscrire ton court à la Quinzaine ? », « J’suis en phase de montage, je vois plus le jour »), la séance débuta par Vilaine Fille Mauvais Garçon, histoire d’une nuit où se croisent Thomas, peintre à la dérive, et Laetitia, comédienne désœuvrée. Malheureusement, le film de Justine Triet (jusqu’alors repérée pour son travail documentaire) fait rapidement montre de composantes nous rappelant furieusement (et ce n’est pas un compliment ici) La Vie au Ranch : son et image approximatifs, personnages qu’on a très vite envie de secouer pour qu’ils arrêtent de se laisser aller, beuveries et bavardages incessants et inconsistants, etc…

Passé un film d’animation reprenant la trame habituelle du petit personnage qui s’échappe, par rêve, de son quotidien d’ouvrier à la chaîne (Malou ou l’hostilité mécanique (en Ut majeur) de la Belge Evelien De Roeck), la Roumanie nous livra un nouvel exemple de son cinéma à l’humour absurde. Bora Bora permet ainsi à Bogdan Mirica de développer ce goût du décalé avec l’histoire d’un pêcheur dans une zone asséchée qui se trouve pris malgré lui dans une histoire de champ de cannabis. Enfin, là aussi dans la lignée de la partie la plus intéressante de son cinéma national, Micah Magee, Berlinoise d’adoption, s’est attachée à un frère et une sœur confrontés à l’épreuve du deuil d’un être cher. Les réactions contrastées de deux adolescents (elle, la douzaine, lui, juste sous les vingt ans) sont servies par des comédiens convaincants et une caméra touchante. Heimkommen, film d’école lauréat du Prix du public de cette sélection, fut donc une de ces belles découvertes comme les Premiers Plans savent en réserver et permit d’ajouter un nouveau nom à la liste des réalisateurs allemands à suivre.

Pour les longs-métrages, l’équipe du festival avait réduit la voilure (huit européens et quatre français, dont Sur la Planche, vu l’été dernier à Paris Cinéma et tout récemment sorti en salles) et présentait ce soir La Terre Outragée, Prix du public des longs européens. Cette « terre outragée », c’est celle entourant la centrale de Tchernobyl qui est la première, avec la faune et la flore avoisinantes, à se rendre compte de la catastrophe à venir, puisque le film débute le 25 avril 1986. Pendant ce temps, les humains se baignent, célèbrent un mariage ou sont à la pêche, mais les pluies noires et les nuages toxiques font virer l’ensemble à la tragédie. Dix ans plus tard, Anya revient sur les lieux en tant que guide touristique et profite de ses passages récurrents pour effectuer un retour sur un passé qui continue de l’emprisonner et l’empêche d’aller de l’avant. Pour servir son propos, Michele Boganim (Franco-Israélienne, elle aussi passée par le documentaire) abuse du recours à la voix off, marquée de surcroît par des phrases pesantes (« Nous étions heureux car nous étions jeunes. Mais nous n’étions pas seulement jeunes, nous étions aussi des enfants »). De même, une symbolique trop appuyée (l’image du pommier qui grandit malgré tout) vient grever un ensemble qui fait néanmoins office de témoignage correct sur cette « zone interdite ».

Date de sortie :
- La Terre Outragée : 28 mars 2012

François Bousquet
le 11/02/2012

À lire également

du 31/08/2005 au 13/09/2005
Étrange Festival 2005 (...)
(Forum des Images)
du 17/01/2003 au 26/01/2003
Festival Némo 2003 - (...)
(Forum des Images)
du 16/01/2004 au 25/01/2004
Festival Premiers Plans
(Forum des Images)
du 31/05/2012 au 10/06/2012
Quinzaine des Réalisateurs
(Forum des Images)