Donato Wharton

A White Rainbow Spanning The Dark

(Serein / Import)

 date de sortie

06/06/2011

 genre

Electronique

 style

Ambient / Expérimental / Post-Rock

 appréciation

 écouter

6 extraits (Flash)

 tags

Ambient / Donato Wharton / Expérimental / Post-Rock / Serein

 liens

Donato Wharton
Serein

 autres disques récents
Resina
s/t
(130701)
Altars Altars
Small Hours
(Home Normal)
Monty Adkins
Unfurling Streams
(Crónica Electronica)
Dakota Suite | Vampillia
The Sea Is Never Full
(Karaoke Kalk)

Cela fait bien longtemps que l’on n’avait pas de nouvelles de Donato Wharton. Cinq ans pour être précis depuis Body Isolations, sa troisième production pour le label City Centre Offices. C’est donc chez Serein qu’il réapparait avec ce 10" d’une vingtaine de minutes.

Loin de l’electronica des débuts et confirmant l’emploi de la guitare, le Gallois opte ici pour le versant le plus expérimental de son travail avec une ambient croisant mélodies amples et jeu de gratouillages et frottements a proximité des micros de sa six cordes. Composé de 6 titres, A White Rainbow Spanning The Dark propose des approches variées, et globalement un délicat équilibre entre abstractions et mélodies.
On appréciera tout particulièrement A Vast White Solitude qui sert d’ouverture : une nappe de guitare fragile, proche de la rupture, quelques larsens et craquements, sifflements et entre-chocs, dessinant une ambient à la fois clinique et inquiétante. Dans un registre proche et un parti pris encore plus extrême, Mind Like A Snow Cloud conclue l’album sur une suite de sifflements suraigus, presque inaudibles. Une ambient microscopique et certainement le travail le plus pointu de Donato Wharton.

Entre les deux, la guitare se fait un peu plus reconnaissable. Le jeu du Gallois fait toujours preuve de délicatesse et de retenue, égrenant quelques mélodies que l’on rapprochera d’un post-rock ambient (Ink Mountains), dévoilant quelques éclats lumineux sur A Thousand Miles Of Grass, et optant pour des mélodies un peu plus fracturées avec Breath Held.

Globalement un très bel EP, et on espère que l’on n’aura pas à attendre 5 ans avant de voir une nouvelle production de Donato Wharton.

Fabrice ALLARD
le 12/02/2012

À lire également

Brambles
Charcoal
(Serein)
Donato Wharton
Body Isolations
(City Centre Offices)
1000 Hours of Staring
Cantankerous Seagull (EP)
(Serein)