V/A

Vox Pop

(Make Mine Music / Import)

 date de sortie

16/01/2012

 genre

Electronique

 style

Ambient

 appréciation

 tags

Ambient / August Stars / David Wenngren / Epic45 / Forestflies / James Brewster / July Skies / Library Tapes / Make Mine Music / My Autumn Empire / Portal / Schengen / The Toy Library / Weyland

 liens

July Skies
Schengen
Epic45
Library Tapes
August Stars
Portal
Weyland
Make Mine Music
The Toy Library
My Autumn Empire
Forestflies
David Wenngren
James Brewster

 autres disques récents
Extreme Precautions
I
(In Paradisum)
Lawrence English + Stephen Vitiello
Fable
(Dragon’s Eye Recordings)
Eluvium
False Readings On
(Temporary Residence Ltd)
Teruyuki Nobuchika
Still Air
(Oktaf)

Le ralentissement de la fréquence de ses sorties ces derniers mois le laissait augurer : le label Make Mine Music s’apprête à mettre fin à ses activités. Afin de clôturer sa décennie d’existence, la structure co-gérée par ses artistes eux-mêmes livre une compilation de treize raretés et inédits, permettant de retrouver tous les artisans du label anglais, autant de formations défendues sur ces pages.

L’ambient a été l’un des styles musicaux privilégiés par Make Mine Music ; aussi, on n’est guère surpris de retrouver des morceaux proposant un entrelacs de nappes et textures (August Stars, Weyland), parfois agrémenté d’arpèges de guitare (Epic45) ou de petites rythmiques (Schengen). Quelques titres accueillent du chant sur leurs instrumentaux plutôt torturés (James Brewster ou le magnifique trio July Skies & Epic45 qui termine le disque), plus malhabiles (la démo, enregistrée sur une cassette, de July Skies) ou à la rythmique très en avant (Portal qui convie Glen Johnson et Angèle David-Guillou de Piano Magic). D’autres opèrent dans un registre néo-classique (le piano de Library Tapes), très légèrement psyché (Ringinglow) ou franchement rythmé (Jelly Antler).

Aux côtés des familiers du label, deux petits nouveaux qui proposent ici leur premier morceau : Hanna & Kate (dont on ne sait rien de plus) se calent entre downtempo et ambient futuriste, pendant que Markinch vs the Clouds (pseudonyme utilisé par Ian McKenzie de Schengen) se fait trop minimal et trop court pour être véritablement identifié. Globalement, c’est d’ailleurs un petit reproche que l’on fera à cette compilation : offrir des morceaux assez brefs (hormis deux dépassant les sept minutes, on est à trois minutes trente de moyenne), empêchant de se plonger complètement dans chacun de ces titres et bridant un peu le plaisir que l’on avait à passer en revue les artistes d’un label qu’en toute hypothèse, on regrettera amèrement.

François Bousquet
le 13/03/2012

À lire également

Portal
Gone But Not Forgiven
(Make Mine Music)
Epic45
Weathering
(Make Mine Music)
V/A
These Waves...
(Sound in Silence)
Epic45
Monument EP
(Wayside and Woodland Recordings)