Marcus Fischer

Collected Dust

(Tench / Import)

 date de sortie

31/01/2012

 genre

Electronique

 style

Ambient

 appréciation

 écouter

2 morceaux complets (via SoundCloud)

 tags

Ambient / Marcus Fischer / Tench

 liens

Tench
Marcus Fischer

 autres disques récents
Lawrence English + Stephen Vitiello
Fable
(Dragon’s Eye Recordings)
Eluvium
False Readings On
(Temporary Residence Ltd)
Teruyuki Nobuchika
Still Air
(Oktaf)
Zane Trow
The Transient Implosion
(Room40)

Un peu plus d’un an après son premier album, et alors que, dans l’intervalle, il avait livré un disque avec Taylor Deupree, Marcus Fischer revient avec un nouveau long-format, sur Tench cette fois-ci. Toujours axés sur son travail de sons trouvés çà et là et retravaillés par la suite, les morceaux du musicien de Portland se font toutefois plus ouvertement électroniques que sur Monocoastal : ainsi, rares sont les apparitions de guitare, piano ou métallophone. Quelques bribes néanmoins peuvent être utilisées pour ponctuer les nappes synthétiques mises en place mais, globalement, on se trouve plutôt face à une ambient sans apport instrumental.

Quoiqu’il en soit, la dimension métallico-scintillante des textures créées par l’États-unien, et déjà stigmatisée fin 2010, se retrouve à nouveau sur Collected Dust, comme sa capacité à livrer, de temps à autre, des atmosphères plus denses et arrondies (Cold Days) ou à intégrer intelligemment des glitchs et grattements électroniques (Halfway To Six).

Délicate et ouvragée, la musique de Marcus Fischer se nourrit donc, à l’évidence, de toutes ces sources accumulées par l’intéressé qui, mises bout à bout, forment un ensemble pas du tout hétéroclite. À l’inverse, la force de Fischer est précisément de savoir leur appliquer un traitement spécifique pour forger une ambient pas forcément très singulière mais assurément réussie.

François Bousquet
le 20/03/2012

À lire également

Taylor Deupree & Marcus Fischer
Twine
(12k)
Marc Ostermeier
Chance Reconstruction
(Tench)
Marc Ostermeier
Still
(Tench)
Taylor Deupree + Marcus Fischer
In A Place Of Such Graceful Shapes
(12k)