Offthesky

Endless Yonder

(SEM label / Internet)

 date de sortie

00/06/2011

 genre

Electronique

 style

Ambient / Post-Rock

 appréciation

 tags

Ambient / Color Cassette / Offthesky / Post-Rock / SEM label

 liens

SEM label
Color Cassette
Offthesky

 autres disques récents
Luminance Ratio
Honey Ant Dreaming
(Alt.Vinyl)
Extreme Precautions
I
(In Paradisum)
Lawrence English + Stephen Vitiello
Fable
(Dragon’s Eye Recordings)
Eluvium
False Readings On
(Temporary Residence Ltd)

Si nous avons déjà parlé de Color Cassette, nous sommes nous même surpris de n’avoir jamais évoqué le travail de Offthesky, projet solo de Jason Corder. En près de 10 ans de carrière, on a pu le croiser sur des labels tels que The Land of, Experimedia, Home Normal, ou encore hibernate, et bien sûr chez IOD, la division numérique de SEM label.

La discographie de Jason Corder, sous le pseudo Offthesky, est plutôt éclectique puisque l’on y trouve des productions très électroniques (le complexe et crépitant On Aerial Archetype, Archipel Records, 2009) tout comme des travaux très portés sur une acoustique délicatement triturée. De la même façon sa production peut être extrêmement touffue (l’electronica électro-acoustique de It Is Impossible To Say Just What I Mean, Stilll, 2005) ou parfaitement épurée.
Endless Yonder se situe dans une veine à la fois acoustique et limpide avec la guitare pour dominante, lorgnant ainsi vers un post-rock ambient, tout en délicatesse.

L’album est extrêmement cohérent, pourtant Jason Corder ne cesse de développer son travail de diverses manières. L’album s’ouvre sur Whiskey and the Fear dont les guitares sont bien présentes, mais passées à la moulinette de multiples effets et textures qui nous font penser à un Fennesz tout en retenue. De son côté, Tired of Sleep tourne autour d’un jeu de boucles et chœurs feutrés, des chants que l’on retrouvera plus tard sur Watching it Run Down, une rêverie lumineuse, limpide, parsemée de légères percussions, un tournevis sur les cordes de la guitare, un glockenspiel, le frôlement de cymbales pour finir.
AU bout de 36mn apparait Endless Yonder, le morceau titre qui fait figure de synthèse. Adjonction de quelques field recordings, mélodies feutrées croisant guitare et vocalises murmurées, subtiles traitements, tandis que tintements et coups sourds contribuent à une profondeur nouvelle.

Un album lumineux, tout en subtilités.

Note : Edité en CD-R à 100 exemplaires uniquement, la version physique de ce disque est épuisée. Il est toujours possible de se le procurer en numérique via Bandcamp.

En écoute :

Fabrice ALLARD
le 01/04/2012

À lire également

The Green Kingdom
S/t
(SEM label)
Juxta Phona
We Will Not Be Silence
(Home Normal)
Alexandre Navarro
Arcane
(SEM label)
Alexandre Navarro
Elements
(SEM label)