Off the International Radar / Nadja

 date du concert

20/03/2012

 salle

Instants Chavirés,
Montreuil

 tags

Aidan Baker / Instants Chavirés / Nadja / Off the International Radar

 liens

Instants Chavirés
Nadja
Aidan Baker
Off the International Radar

 dans la même rubrique
29/11/2016
Moskus
(Maison de Norvège)
07/11/2016
Melmac
(Pop In)

Après Aidan Baker en février à l’Espace B, on enchainait ce mois-ci avec Nadja aux Instants Chavirés. Une date calée par le label Basses Fréquences avec en première la formation canadienne Off the International Radar.

On ne perd pas de temps en ce mardi soir, et le premier concert débute à 21h pétante devant une salle relativement bien remplie au regard des concerts que l’on fait généralement ici. Ambiance plutôt à la cool puisque tout le monde s’assoit tranquillement par terre alors que Off the International Radar commence par déposer quelques délicates notes électroniques sur un tempo métronomique. Petit à petit les guitares se font entendre, les machines cessent et une certaine tension apparait, constante.
Très vite, c’est l’électronique qui l’emporte, des boucles entêtantes, des sonorités proches de la flûte qui nous rappellent notamment les longues improvisations de Klaus Schulze. On sera un peu surpris par le ton de la batterie qui dénotait un peu, souvent très métallique, incisive, venant rompre avec la rêverie proposée par les machines.
Si l’ensemble est agréable et plutôt bien mené, on regrettera quelques longueurs liées à un manque de renouvellement sur des pièces pouvant atteindre les 10mn. Du coup notre regard aura tendance à se porter sur les projections dont le groupe est également auteur, croisant de belle manière vidéo et surimpressions graphiques. Globalement intéressé par ce projet, on repartira avec leur album datant déjà de 2006 !! Une nouvelle production ne devrait pas tarder.

Et puis ce fut au tour de Nadja, soit Aidan Baker et Leah Buckareff, tous deux à la guitare et se partageant une petite boite pleine de machines et pédales d’effets. Même posture qu’il y a trois ans, lui face au public tandis qu’elle a tendance à nous tourner le dos.
Pour le reste, on sera plutôt surpris. En effet après quelques mesures ambient, croisement de nappes et drones, le ton monte assez rapidement, se fait plus rock et lourd, plus proche d’une veine doom à laquelle on avait jusque là un peu de mal à rattacher le duo. Longs accords, lentes évolutions, et comme en fil rouge quelques strates un peu plus douces et flottantes.
Un concert de 45mn, assez uniforme sur la longueur, mais que l’on ne verra pas passer. On gardera toutefois une très nette préférence pour le concert solo d’Aidan Baker le mois dernier.

Fabrice ALLARD
le 26/03/2012

À lire également

11/11/2015
Lori Goldston, Aidan (...)
(Picolo)
B/B/S/
Coltre / Manto
(Midira Records)
B/B/S/
Brick Mask
(Miasmah)
06/10/2012
Noveller / Aidan Baker /
(Espace En Cours)