Waitress For The Bees / Half Asleep

 date du concert

25/04/2012

 salle

Pop In,
Paris

 tags

Half Asleep / Pop In

 liens

Half Asleep

 dans la même rubrique
15/09/2016
Quentin Sirjacq
(Maison Rouge)
05/09/2016
Chris Watson
(Fondation Cartier)
24/08/2016
Spring.Fall.Sea
(Pop In)
14/07/2016
Concert-surprise
(Blockhaus DY10)
JPEG - 21.6 ko
Half Asleep

Très suivie de 2003 à 2005, nous n’avions plus eu l’occasion, depuis, de revoir Half Asleep, ni d’écouter les derniers enregistrements de la Belge et restions donc sur notre très bon souvenir de cette époque. Programmée en première, Valérie Leclercq prit place sur scène autour de 21h45, accompagnée traditionnellement de sa sœur Oriane, dévolue uniquement aux chœurs cette fois-ci. En effet, par rapport aux prestations évoquées précédemment, point de piano, de deuxième guitare, de basse ou de batterie cette fois-ci, juste la guitare acoustique de la Bruxelloise et les voix des deux sœurs. Face à un maigre public (une dizaine de personnes), elles purent donc délivrer un set dans lequel leur folk délicat (finger picking, voix douce, absence d’effets) montra à nouveau une grande sensibilité. Pour autant, l’ensemble nous parut moins fort et moins poignant que dans notre mémoire, probablement en raison de cet extrême dépouillement instrumental et de l’absence de titre comme Kay, Then The Fallen Branches. Pour terminer leur prestation, les Belges convièrent Waitress For The Bees à opérer à l’alto et Pollyanna au chant (les jeunes femmes se connaissaient de longue date puisqu’on se souvient que lors du premier passage parisien d’Half Asleep, en octobre 2003, dans ce même Pop In, les Belges avaient joué en première partie de la Française). À elles quatre, les musiciennes reprirent I’m Going To The West, traditionnel états-unien.

JPEG - 26.1 ko
Waitress For The Bees

Quelques minutes plus tard, Waitress For The Bees était restée seule sur scène pour sa propre prestation. Munie de son alto, avec un sampler à ses pieds, un accordéon et un Glockenspiel à portée de mains, Emma Hooper livra des chansons partant alternativement de dinosaures ou d’insectes pour évoquer des petits moments ou situations de la vie quotidienne. Un rien naïf dans son approche, le schéma de la Canadienne d’origine (installée à présent à Bath) n’était toutefois pas sans intérêt, notamment grâce à l’apport des pédales de samples qui lui permettaient d’empiler les mesures d’alto, de superposer sa voix et de créer ainsi un ensemble plus dense et riche. À noter enfin que son set accueillit également une reprise avec une version personnalisée du Chasing Cars de Snow Patrol.

François Bousquet
le 02/05/2012

À lire également

07/04/2004
Performance #27 : Tom
(Pop In)
V/A
Performance #2
(Intercontinental)
23/10/2004
Colleen / Half Asleep
(Les Voûtes)
02/04/2005
Rhâââ Lovely 2005 : Durutti
(Ecole St Martin)