Orcas

s/t

(Morr Music / La Baleine)

 date de sortie

13/04/2012

 genre

Rock

 style

Ambient / Pop / Post-Rock

 appréciation

 écouter

2 morceaux complets en streaming

 tags

Ambient / Benoit Pioulard / Morr Music / Orcas / Pop / Post-Rock / Rafael Anton Irisarri / The Sight Below

 liens

Benoit Pioulard
Morr Music
Rafael Anton Irisarri
The Sight Below

 autres disques récents
Resina
s/t
(130701)
Altars Altars
Small Hours
(Home Normal)
Monty Adkins
Unfurling Streams
(Crónica Electronica)
Dakota Suite | Vampillia
The Sea Is Never Full
(Karaoke Kalk)

Alors que le label semblait se complaire, en dehors des sorties des projets de Bernhard Fleischmann, dans une pop folkisante gentiment insipide (Butcher The Bar, Sóley l’an passé, Fenster, It’s A Musical cette année, avant Masha Qrella le mois prochain), Morr Music nous a annoncé la signature d’un projet nettement plus emballant. Association de deux musiciens largement appréciés de ces pages, Orcas est en effet la réunion entre Benoit Pioulard et Rafael Anton Irisarri. On sait les deux États-uniens largement adeptes des pas de côté (le premier a livré un disque conjoint avec Praveen tandis que le second opère aussi sous le nom de The Sight Below) et c’est donc avec une attente certaine qu’on entreprend l’écoute de ce premier long-format.

Sur la totalité ou presque des neuf titres du disque, Pioulard intervient au chant, d’une voix embuée, traitée pour se fondre sans peine aux côtés d’une instrumentation qui a fait le choix d’une forme de délicatesse post-pop. Aussi, quelques nappes tapissent l’arrière-plan, des mini-glitchs sont jetés çà et là, une guitare électrique lâche des petites notes cristallines, une rythmique plutôt sourde intervient et une forte teinte cotonneuse enrobe un ensemble tout à fait pertinent et convaincant.

Avec cette ambition, discrète mais bien réelle, Orcas développe un propos qui peut cependant paraître pas suffisamment franc et direct en raison de ce voile permanent sur les timbres vocaux, voire sur les instruments. Pour contrebalancer ce léger sentiment, le duo sait néanmoins offrir des titres plus immédiats comme Until Then avec ses deux mesures de mélodie de piano répétées, ses paroles aussitôt saisissables et sa saturation qui emplit l’espace sonore au fur et à mesure, ou bien I Saw My Echo avec sa pulsation régulière et sa voix à peine filtrée.

François Bousquet
le 05/07/2012

À lire également

Isan
Glow In The Dark Safari Set
(Morr Music)
The Dodos
Individ
(Morr Music)
Butcher The Bar
For Each A Future Tethered
(Morr Music)
Electric President
S/t
(Morr Music)