GRM Experience 2 : Christian Fennesz - Mika Vainio - Christian Zanési

 date du concert

11/10/2003

 salle

Maison de la Radio,
Paris

 tags

Christian Zanési / Fennesz / Maison de la Radio / Mika Vainio

 liens

Mika Vainio
Fennesz

 dans la même rubrique
13/10/2018
Low
(Gaîté Lyrique)
02/09/2018
Jazz à la Villette 2018 : Yazz Ahmed / Dhafer Youssef
(Grande Halle de la Villette)
26/06/2018
Tomoko Sauvage / Andrew Pekler
(Jeu de Paume)

Faisant suite à la première expérience l’an passé au festival Villette Numérique (avec notamment Arnaud Rebotini et Fennesz), ce GRM Experience 2 allait un peu plus loin en faisant collaborer 3 artistes. Fennesz que l’on ne présente plus, Mika Vainio ensuite qui malgré plusieurs albums solo, notamment chez Touch, reste plus connu en tant que moitié de Pan Sonic, et Christian Zanési, français, élève de Pierre Schaeffer comme beaucoup, un peu plus orienté électroacoustique et musique concrète.

Le projet GRM Experience et les trois artistes sont brièvement présentés et viennent prendre place derrière leurs machines. Fennesz au laptop, Mika Vainio derrière divers générateurs de sons, et Christian Zanési à la console de mixage.
Le concert débute avec une voix féminine allemande qui murmure un texte sur une mélodie de guitare déformée et rendue métallique. Un premier morceau typique de Fennesz, tant par les sonorités utilisées que par ces mélodies mélancoliques. Quand ce premier passage se termine, ce sont des basses ronronnantes et des crissements qui fusent, signes d’un travail de Mika Vainio. Plus tard des notes épurées, des sifflements, des cassures dans les compositions, des contrastes en terme de fréquences et de volume sonore trahiront la part de travail du français.
Contrairement à ce que l’on pensait, ce concert n’était pas une réelle collaboration, un travail en commun, d’où aurait pu naître quelque chose de nouveau. Cette experience consistait d’abord en un échange de sons entre les trois compositeurs, chacun devant utiliser les sources sonores de ses comparses pour écrire ses propres morceaux. Dans un deuxième temps le trio rassemblait les morceaux pour ne faire qu’une seule pièce commune.
Le résultat global restait magnifique, alternant les paysages sonores, fidèlement rendu par un système de diffusion permettant des conditions d’écoute exceptionnelles. On retiendra en particulier les nappes granuleuses de Fennesz qui composait de longs morceaux ambient de toute beauté, et le final d’une tension extrême réalisé par Mika Vainio juste avant une séquence particulièrement calme.

Entre les fans de Fennesz ou de Pan Sonic et les amateurs d’expérimentations diverses, la salle Olivier-Messiaen était presque pleine. Un succès mérité qui on l’espère donnera suite à d’autres expériences du même genre.

Fabrice ALLARD
le 12/10/2003

À lire également

06/05/2011
Vladislav Delay Quartet
(Instants Chavirés)
Fennesz
Endless Summer
(Mego)
06/06/2008
Throbbing Gristle / (...)
(Grande Halle de la (...))
29/03/2002
Touch 2002 : Rafael (...)
(Centre Pompidou)