Larkian & Yellow6

Offtempo

(Three:Four Records, Basses Frequences / Import)

 date de sortie

25/10/2011

 genre

Rock

 style

Ambient / Shoegazing

 appréciation

 écouter

Pool (complet, Flash)

 tags

Three:Four Records / Ambient / Basses Frequences / Larkian / Shoegazing / Yellow6

 liens

Yellow6
Three:Four Records
Basses Frequences
Larkian

 autres disques récents
Resina
s/t
(130701)
Altars Altars
Small Hours
(Home Normal)
Monty Adkins
Unfurling Streams
(Crónica Electronica)
Dakota Suite | Vampillia
The Sea Is Never Full
(Karaoke Kalk)

Larkian est le projet du Suisse Cyril Monnard, déjà croisé chez Three:Four aux côtés de Bio et des Poissons Autistes et qui œuvre en solo à la guitare. Derrière Yellow6, on retrouve Jon Atwood que l’on ne devrait plus avoir besoin de présenter. Actif depuis plus de 10 ans avec ce projet, l’anglais a été publié par de nombreux labels dont Awkward Silence Recordings, Jonathon Whiskey, Hibernate, Ochre Records, ou encore Basses Frequences qui coproduit ce disque. Il est par ailleurs co-fondateur de Make Mine Music dont nous nous faisons régulièrement l’écho.

La rencontre entre les deux hommes débute en 2001 alors que Cyril invite Jon à enregistrer un 7" pour son label, Tricycle Evolutif. Il faudra 7 ans après la sortie de Grey en 2002 pour que les deux hommes reprennent contact et décident de travailler ensemble pour produire ce Offtempo.
Il aura fallut du temps, à l’image de celui que prend et demande leur musique, mais on peut dire que cela valait le coup. Ayant une plutôt bonne (mais partielle) vision du travail de Yellow6, et une connaissance médiocre de Larkian (uniquement écouté en collaborations), nous ne jouerons pas ici au petit jeu des comparaisons. Au contraire on ne fera que constater la parfaite harmonie du jeu des deux hommes, tout en distinguant très clairement les différentes strates de guitares, égrenage de notes d’un côté, nappes langoureuses de l’autre.

Les amateurs de Yellow6 ne seront pas déçus, bien au contraire. Le duo gagne en richesse et produit un album qui se distingue par sa variété de ton. On appréciera tout particulièrement Jazz F2b qui constitue l’intro, sombre et envoûtant, voire glaçant, puis on se laisse porter par les mélodies mécaniques de Walz sur des pulsations de basses nasillardes et entêtantes.
Petit break au bras de la douce Rita dont on notera la nonchalance distinguée, et ballade d’un pas lent vers une destination inconnue (Untitled3) où dans une piscine, des guitares se prélassent et rugissent de plaisir (Pool).
On revient ensuite à une construction un peu plus classique avec E62 sur lequel pour la première fois le terme "post-rock" nous vient à l’esprit, et on termine dans une pure ambient avec les 17mn de Séquences Inversées, à base de nappes de guitares, flottements et chœurs électroniques.

N’écoutant qu’occasionnellement ce type de production, craignant bien souvent l’ennui en raison d’un manque de renouvellement du genre et/ou des morceaux, on s’estimera heureux de ne pas être passé à côté de celui-ci qui frôle le sans faute. Un disque habité, qui invite à la rêverie et au voyage.

Fabrice ALLARD
le 28/08/2012

À lire également

Aidan Baker
Blue Figures
(Basses Frequences)
28/02/2010
Festival Millefeuille :
(Les Disquaires)
V/A
Flow
(Make Mine Music)
Celer
Panoramic Dreams Bathed in Seldomness
(Basses Frequences)