Duane Pitre

ED09 (For String Ensemble) : Live At The Stone

(Basses Frequences)

 date de sortie

00/11/2011

 genre

Rock

 style

Ambient / Drone / Expérimental / Minimal

 appréciation

 tags

Ambient / Basses Frequences / Drone / Duane Pitre / Expérimental / Minimal

 liens

Duane Pitre
Basses Frequences

 autres disques récents
Resina
s/t
(130701)
Altars Altars
Small Hours
(Home Normal)
Monty Adkins
Unfurling Streams
(Crónica Electronica)
Dakota Suite | Vampillia
The Sea Is Never Full
(Karaoke Kalk)

Bizarrement, Duane Pitre n’est pas encore un artiste auquel nous sommes familier. A chaque fois on est surpris par sa musique, comme si l’on n’avait pas encore assimilé son registre. Les choses vont surement changer avec ce long format publié sur la structure française Basses Fréquences alors qu’on l’avait essentiellement croisé sur deux compilations jusque là : Spectra - Guitar in the 21st Century chez Quiet Design et Err on the Good Side concoctée par Ali_Fib pour le label Three:Four.

ED09 (For String Ensemble) n’est disponible qu’en vinyle, sans même de versions numériques afin que cette écoute reste "une pure expérience analogique". On pourra regretter que cette œuvre ne soit pas accessible au plus grand nombre, mais c’est un choix qui se respecte et qui est d’autant plus cohérent qu’il s’agit là de l’enregistrement d’un concert, donc initialement limité à ses quelques spectateurs.
ED09 est une composition pour au moins 12 musiciens qui peuvent se partager entre cordes et bois, avec éventuellement la participation de Duane Pitre à la guitare. Ce 26 février 2009 à The Stone (New-York) c’est un ensemble de cordes qui jouait, avec le compositeur qui se partageait entre violon et guitare. Sur disque on trouve deux pièces de 20 et 24 minutes qui trouvent logiquement place sur chaque face du vinyle.

Duane Pitre travaille avant tout sur le son, avec des compositions minimalistes qui jouent sur l’enchainement et la superposition de tonalités, nappes et drones. Le disque démarre de façon assez classique pour ce type de musique, avec dans un premier temps un violon, puis une multiplication des instruments qui finissent par former un drone puissant, intense, mais dont on notera l’irrégularité, les mouvements incessants qui donnent vie à la pièce. Là où Phill Niblock utilise les machines pour arriver à une stase parfaite, Duane Pitre prend le parti inverse et force le mouvement en laissant une part de décision aux musiciens.
En effet, la partition de ED09 prévoit une liberté sous contraintes qui donne la possibilité aux musiciens de prendre du recul, mais qui leur demande aussi de s’écouter et de véritablement jouer ensemble. Loin de n’être qu’un discours théorique, ce procédé rend l’ensemble plus riche, permet les changements de rythme, montées et tensions, tandis que par ailleurs la pièce semble s’arrêter. Ces instants de liberté nous font alors penser à une musique improvisée, avec sur la face B un long passage durant lequel les musiciens donnent l’impression d’accorder leurs instruments avant de se remettre en phase pour le final.

Un disque étonnant, qui sort subtilement des sentiers battus avec un mélange de drone, de musique classique et d’improvisation mais qui au fond reste très proche de drones minimalistes.

Fabrice ALLARD
le 29/09/2012

À lire également

Jérémie Mathes
Gjöll
(Basses Frequences)
thisquietarmy
Aftermath
(Basses Frequences)
Larkian & Yellow6
Offtempo
(Three:Four Records, Basses Frequences)
Aidan Baker
Blue Figures
(Basses Frequences)