Yuichiro Fujimoto

Speaks Melodies

(Audio Dregs / Import)

 date de sortie

05/09/2012

 genre

Electronique

 style

Electronica

 appréciation

 tags

Audio Dregs / Electronica / Yuichiro Fujimoto

 liens

Yuichiro Fujimoto
Audio Dregs

 autres disques récents
Luminance Ratio
Honey Ant Dreaming
(Alt.Vinyl)
Extreme Precautions
I
(In Paradisum)
Lawrence English + Stephen Vitiello
Fable
(Dragon’s Eye Recordings)
Eluvium
False Readings On
(Temporary Residence Ltd)

Après six ans sans nouvelles de Yuichiro Fujimoto et alors que ses deux précédents albums avaient été diversement reçus sur ces pages, c’est à nouveau sur Audio Dregs qu’on retrouve le jeune Japonais pour une nouvelle collection de morceaux réalisés en combinant sons du quotidien piochés à toute heure de la journée et véritables participations instrumentales.

Comme sur ses autres longs-formats, le mélange dégage une impression très touchante mais, à la différence de ce qui avait pu être stigmatisé par le passé, les interventions musicales paraissent nettement plus affirmées, à l’image de la batterie de The Boys, bien régulière et carrée, structurant impeccablement le morceau, ou des arpèges de guitare acoustique posés sur des nappes légèrement granuleuses parcourant presque chaque titre. Plus encore, Fujimoto est capable de nous offrir un morceau de plus de douze minutes, dans le premier tiers de son album, et d’occuper cette durée sans difficulté aucune, avec son dialogue guitare pincée-kalimba (Sketches Of View Of Smalltown).

Naturellement, comme sur tout disque du Japonais, le quota de babillages enfantin et de pleurs de bébé est délivré (le bien nommé Computer Music Made By 8 Year Old Girl, Atlas He Draw) mais ceux-ci parviennent à être habilement intégrés au reste des compositions d’un musicien qui, avec ce Speaks Melodies, réussit à trouver le point d’équilibre entre ses différentes sources d’inspiration.

François Bousquet
le 12/10/2012

À lire également

Copy
Mobius Beard
(Audio Dregs)
Copy
Hair Guitar
(Audio Dregs)
Melodium
The Island
(Audio Dregs)
V/A
Fork Ends
(Audio Dregs)